Des coupures, d'autres coupures et encore des coupures!

Plusieurs mesures d'appui disparaissent à la CSA

Claudia Fortier claudia.fortier@tc.tc
Publié le 3 septembre 2014

La rentrée scolaire se faisait officiellement en début de semaine à travers le territoire de la Commission scolaire des Appalaches.

©Photo TC Media - Jean-Hugo Savard

THETFORD. Pour l'année scolaire qui débute à la Commission scolaire des Appalaches (CSA), oubliez l'aide aux devoirs, l'ajout de ressources éducatives, ainsi que la prévention de l'intimidation et de la violence. Ces mesures font partie des programmes d'appui aux élèves qui ont grandement été amputées en raison de l'austérité imposée par le ministère de l'Éducation. 

En plus de ces mesures, l'on retrouve également des coupures dans le perfectionnement du personnel professionnel et dans l'implantation d'un logiciel au service des ressources humaines.

Voulant se faire rassurant devant cette hécatombe, le directeur général de la CSA, Camil Turmel, assure toutefois que les élèves les plus en besoin ne sont pas touchés. « Nous avons coupé entre autres dans l'aide aux devoirs, dans le plan de lecture et dans les mesures pour contrer la violence et l'intimidation parce que nous souhaitions préserver les services en adaptation scolaire », a indiqué M. Turmel en entrevue.

Budget déficitaire

Comme nous l'annoncions déjà il y a quelques semaines, la CSA a procédé récemment à l'adoption d'un budget déficitaire pour l'année scolaire 2014-15, et ce, malgré plusieurs coupures dans différents services aux élèves. Le budget total de la CSA pour 2014-15 est de 65 441 398 $, alors que les revenus sont de 65 181 398 $. Le déficit représente donc 260 000 $. Par rapport à 2013-14, il s'agit d'une augmentation de dépenses de 1,76 %, alors que l'an dernier, l'équilibre budgétaire avait été atteint.

En juin, le ministre des Finances, Carlos Leitao, annonçait une bien mauvaise nouvelle aux commissions scolaires. En effet, leurs budgets se voyaient amputés de plus d'une centaine de millions de dollars. Elles avaient par la suite prévenu la population que les principales coupures se feraient dans les services aux élèves. C'est d'ailleurs ce qui ressort du budget 2014-15 de la CSA alors que quelques centaines de milliers de dollars ont été retirées des mesures d'appui.

« À travers le Québec, le ministère de l'Éducation a fait une ponction de 100 millions $ dans l'enveloppe dédiée aux services à l'élève. À la CSA, ça représente 416 000 $ en moins, sans compter un autre 400 000 $ dans les activités administratives de la CSA », a expliqué Camil Turmel.

Envoi des comptes de taxes

À la suite de l'adoption de ce budget, la CSA a finalement pu envoyer les comptes de taxes scolaires la semaine dernière. Ces envois surviennent après plusieurs semaines de retard puisque les décisions du ministère de l'Éducation se faisaient attendre. M. Turmel a d'ailleurs mentionné que ce délai a causé des pertes d'argent pour sa commission scolaire puisque chaque année, les intérêts amassés sur l'argent des taxes scolaires représentent des sommes précieuses. Ce retard a engendré des pertes d'environ 3000 $ par semaine en revenus d'intérêts.

« Notre taux de taxation est à 30,8 ¢ par 100 $ d'évaluation. Le taux de cette année a varié de moins de 1 %, soit de 0,73 % par rapport à l'an passé, alors que le taux était d'environ 30,6 ¢ par 100 $ d'évaluation. L'augmentation devrait être minime sur les comptes des citoyens à moins que le rôle d'évaluation de leur résidence ait été augmenté depuis l'an dernier », a informé le président de la CSA, Denis Langlois.

Élections à venir

Le 2 novembre prochain, les électeurs de la région de Thetford auront à choisir un tout nouveau conseil des commissaires. Ils devront également choisir eux-mêmes le président pour la première fois. Entre le 23 et le 28 septembre, les personnes intéressées à faire partie du conseil des commissaires peuvent poser leur candidature. Auparavant, 17 commissaires étaient élus au conseil alors que cette année, ce nombre a été diminué à neuf.

Selon le directeur général de la CSA, Camil Turmel, le retour à l'équilibre budgétaire pour 2016-17 amènera le nouveau conseil à prendre des décisions importantes sur le plan administratif et en ce qui a trait aux services à l'élève.