Population en baisse dans la MRC des Appalaches

Diminution de 1,8 % en cinq ans


Publié le 10 février 2017

La MRC des Appalaches a perdu 774 citoyens en cinq ans.

©Photo TC Media - Jean-Hugo Savard

Dans les premières données du recensement 2016 publiées par Statistique Canada, on apprend que la population de la MRC des Appalaches a encore chuté de 1,8 % dans les cinq dernières années.

En 2011, 43 120 personnes vivaient dans la région, comparativement à 42 346 en 2016, soit une perte de 774 citoyens. Notons qu'à l'ensemble du Québec, la population a augmenté de 3,3 % pour atteindre 8 164 361 habitants, alors qu'au Canada, il s'agit aussi d'une hausse de 5 %, pour 35 151 728 citoyens canadiens au total.

Meilleurs résultats

Dans la MRC des Appalaches, seuls Adstock, Beaulac-Garthy, Saint-Adrien-d'Irlande, Saint-Jean-de-Brébeuf et Saint-Pierre-de-Broughton ont connu une croissance démographique depuis 2011. La municipalité d'Adstock a connu une hausse bien au-delà de la moyenne provinciale en voyant passer sa population de 2643 personnes en 2011 à 2806 en 2016, soit une augmentation de 6,2 %. Saint-Jean-de-Brébeuf arrive bon deuxième avec un résultat de 3,2 %. Les trois autres municipalités ont connu des croissances allant de 1,8 à 2,6 %.

Pour le maire d'Adstock, Pascal Binet, ce résultat est le fruit des efforts effectués lors des dernières années afin d'améliorer l'attrait de sa municipalité, un objectif faisant partie de son plan stratégique. «C'est une bonne nouvelle. J'avais hâte de voir les chiffres voir si ça traduisait le sentiment qu'on avait au conseil. Depuis quelques années, nous avons œuvré beaucoup pour améliorer autant les services que les infrastructures municipales», souligne M. Binet.

En plus de l'arrivée de nouvelles familles, ce dernier souligne que l'établissement permanent de résidents autrefois saisonniers a contribué à cette augmentation. «Les gens avaient un pied-à-terre à Adstock, mais ils travaillaient ailleurs et leur lieu de résidence officiel n'était pas ici. Certains prennent leur retraite et viennent s'établir chez nous à temps plein», explique-t-il.

Les stratégies régionales comme le gaz naturel et le déploiement de la fibre optique vont aider toutes les municipalités à être plus attractives Pascal Binet

Plusieurs en baisse

Les 14 autres municipalités de la MRC des Appalaches ont connu une baisse de leur population dans les cinq dernières années, notamment la Ville de Thetford Mines qui est passée de 25 709 habitants à 25 403, soit une diminution de 1,2 %.

Parmi les pertes les plus notables, mentionnons le résultat de -15,5 % Sainte-Clotilde-de-Beauce avec une baisse d'une centaine de citoyens. Sainte-Praxède (-9,9 %), Irlande (-7,8%), Sacré-Cœur-de-Jésus (-7,6 %), la Ville de Disraeli (-6,6 %), Saint-Fortunat (-6,1 %), Saint-Joseph-de-Coleraine (-5,8 %) et Kinnear's Mills (-5,1 %) sont les autres diminutions les plus significatives.

Pascal Binet s'est dit surpris de découvrir que les chiffres ne sont pas en majorité positifs dans la MRC des Appalaches. «Il y a quand même beaucoup d'efforts de diversification économique qui sont faits dans la région. Il faudrait voir la pyramide des âges. Est-ce que c'est le vieillissement de la population qui vient contrer les effets de la diversification? Il manque des données pour bien analyser», croit-il.

Selon lui, les prochaines données de Statistique Canada donneront un meilleur portrait des efforts de la région. «Si nous avons augmenté la population active depuis cinq ans, ce sera vraiment ça notre bulletin. Cela va nous donner le bon son de cloche», conclut le maire d'Adstock.