Une coupe de 88 000 $ qui fait mal à East Broughton


Publié le 17 mars 2017

East Broughton a adopté un budget équilibré de 3 438 659 $.

©Photo gracieuseté – Municipalité d’East Broughton

Mécontents d'avoir vu le montant des transferts de péréquation fondre de 88 000 $, les élus d'East Broughton ont décidé de prendre les choses en main et de demander le rétablissant des sommes au gouvernement provincial.

Pour 2017, la Municipalité recevra 391 400 $ comparativement à 479 000 $ en 2016. «Les transferts de péréquation sont faits pour les municipalités ayant une moins grande richesse foncière, donc une moins grande assiette fiscale pour taxer. Nous avons une richesse foncière totale de 118 000 000 $ comparativement à d’autres municipalités semblables à nous qui ont 300 000 000 $ de richesse foncière globale. Une coupure comme ça pour un budget de notre taille, soit 3,4 millions $, c’est majeur dans les opérations et c’est majeur pour l’ensemble de la population puisque nous devons maintenant l’assumer sur notre compte de taxes», explique le maire Kaven Mathieu.

Nous avons fait des démarches dans ce sens l’automne dernier auprès du ministère, mais nous n’avons pas obtenu de résultats, ni même de solution Kaven Mathieu

Une rencontre est aussi sollicitée avec le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, Martin Coiteux, afin de discuter de cet enjeu important pour East Broughton. «Nous exigeons que les 88 000 $ qui manquent soient versés en 2017. Nous demandons une rencontre avec le ministre le plus rapidement possible puisque le retour de ces revenus permettrait de diminuer de 0.08 $ du 100 $ d’évaluation le taux de la taxe foncière de notre population qui en a assez de cette asphyxie fiscale dû en grande partie à ce pelletage dans la cour de la Municipalité», conclut le maire Mathieu.