Sections

Thetford à cheval : un événement à découvrir


Publié le 10 juillet 2017

La tire de chevaux a attiré beaucoup de spectateurs samedi.

©Photo TC Media - Jean-Hugo Savard

La deuxième édition de l'événement Thetford à cheval a attiré au cours du week-end plusieurs centaines de personnes provenant d'un peu partout au Québec, et ce, même si la pluie a joué les trouble-fêtes. 

Près d'une vingtaine d'enfants ont courageusement participé à la course de moutons.
Photo TC Media - Jean-Hugo Savard

Les amateurs de chevaux ont été comblés puisque plusieurs organisations étaient présentes pour l'occasion, soit l’Association des cowboys extrêmes du Québec (ACEQ), l'Association des amateurs de ranch de la région de l'amiante et le Club du fer à cheval. Une course de moutons, une randonnée équestre, une tire de chevaux, une activité de cowboys extrêmes, sans oublier des prestations musicales, étaient entre autres au menu. 

La présidente du comité organisateur, Magali Thivierge, admet avoir paniqué au départ en raison des précipitations annoncées. Malgré tout, son événement aura attiré entre 2000 et 2500 visiteurs. «Plusieurs personnes se sont déplacées pour le spectacle de Franko vendredi. Nous avons eu une soixantaine d'inscriptions samedi après-midi pour l'activité Cowboy extrême, et ce, malgré la pluie. Cet événement sera d'ailleurs de retour l'an prochain puisqu'il gagne en popularité.»

Le soleil a finalement fait son apparition en fin de journée juste à temps pour la tire de chevaux. Il y a eu beaucoup de monde, tellement qu'il n'y avait plus de place dans les estrades. Le souper méchoui a également attiré une cinquantaine de personnes. Plus tard, le saloon était bondé de gens pour le spectacle de Gaël et son band country. Le brunch du dimanche, la messe country et les cours de danse ont aussi attiré un bon nombre de participants.

«Je suis vraiment contente du déroulement de la fin de semaine. Nous sommes en train de regarder pour améliorer l'événement l'an prochain afin d'offrir une meilleure programmation et de meilleures installations», a conclu Mme Thivierge.