Sections

La CSA reste sur ses positions


Publié le 12 juillet 2017

Malgré les pressions des parents, de la Municipalité de Saint-Ferdinand et du député d'Arthabaska, Éric Lefebvre, la Commission scolaire des Appalaches n'entend pas changer d'idée concernant les élèves (secondaire 1 et 2) de Saint-Ferdinand qui devront poursuivre leurs études dans l'une de ses écoles, dont la polyvalente de Black Lake.

©Photo TC Media - Jean-Hugo Savard

La Commission scolaire des Appalaches (CSA) n'a pas l'intention d'assouplir sa position et de signer les dérogations nécessaires pour permettre à la dizaine d'élèves de Saint-Ferdinand de continuer à fréquenter la polyvalente La Samare de Plessisville à la prochaine rentrée scolaire.

Le directeur général de la CSA, Jean Roberge, a expliqué que l'établissement avait déjà accepté des dérogations par le passé, mais que le conseil des commissaires avait depuis statué qu'il ne les autoriserait plus quand un même programme est offert dans ses écoles.

«Nos trois écoles secondaires offrent des services qui répondent bien aux élèves. Nous avons des programmes d'école internationale et de sport à la polyvalente de Thetford, des programmes de iPad, de soccer et d'anglais intensif à la polyvalente de Black Lake et des programmes de hockey et de cirque à la polyvalente de Disraeli», a-t-il laissé entendre.

«Nous ne signons pas de dérogations pour les mêmes programmes», a résumé M. Roberge.

Rappelons que la Coalition Avenir Québec a déposé en juin dernier un projet de loi visant à donner aux parents plus de liberté pour choisir l'école de leurs enfants, mais le dossier ne sera pas débattu avant l'automne à l'Assemblée nationale.