Sections

Bond important du marché immobilier résidentiel à Thetford Mines


Publié le 13 juillet 2017

Le marché immobilier est une fois de plus considéré comme un marché d’acheteurs à Thetford Mines.

©Photo TC Media - Archives

Selon les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province publiées par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) et établies par la base de données Centris®, Thetford Mines a fait le bond le plus important pour le nombre de transactions parmi les petits centres urbains.

En effet, au deuxième trimestre de 2017, l’agglomération de Thetford Mines qui comprend aussi Saint-Joseph-de-Coleraine et Saint-Adrien-d’Irlande a vu 101 de ses résidences trouver preneurs, ce qui représente une hausse de 55 %. Au total, ce sont 91 maisons unifamiliales, une copropriété et huit immeubles de deux à cinq logements qui ont été vendus. Il s’agit du meilleur résultat trimestriel depuis 2012. Le prix médian à 100 000 $ (+11 %) et le prix moyen à 117 390 $ (+8 %) sont eux aussi en hausse.

Dans les 12 derniers mois, 285 transactions ont été effectuées, pour une augmentation de 12 %. Le délai de vente moyen est toutefois passé de 136 jours au premier trimestre de 2017 à 146 jours au deuxième.

Au Québec, 25 638 ventes ont été réalisées d’avril à juin, soit une augmentation de 4 % par rapport à la même période en 2016. Il s’agit d’un 12e trimestre consécutif de hausses et d’un nouveau record pour cette période de l’année.

«C’est en dépit des resserrements hypothécaires en vigueur depuis l’automne que l’année 2017 a démarré de belle façon, souligne Paul Cardinal, directeur du service Analyse du marché de la FCIQ. La vigueur exceptionnelle du marché de l’emploi et la hausse marquée du solde migratoire l’an dernier ont stimulé la demande d’habitations.»

Les autres bonds importants parmi les petits centres urbains sont à Sept-Îles (+28 %), Saint-Jean-sur-Richelieu (+24 %) et Rouyn-Noranda (+22 %). Enfin, seulement deux régions métropolitaines de recensement (RMR) ont vu leurs ventes croître au deuxième trimestre alors que celle de Montréal se démarque fortement par une augmentation de 8 % et que celle de Gatineau a crû de 3 %. Les autres RMR ont toutes connu des baisses, soit Trois-Rivières (-12 %), Saguenay (-8 %), Québec (-2 %) et Sherbrooke (-2 %).