Sections

Un cas de surdose de fentanyl à l’hôpital de Thetford Mines


Publié le 11 septembre 2017

Un homme s’est présenté en détresse à l’hôpital de Thetford Mines après avoir pris du fentanyl.

©Photo TC Media - Jean-Hugo Savard

 Le fentanyl a fait sa première victime de surdose dans la région alors qu’un homme s’est présenté en détresse à l’urgence de l’hôpital de Thetford Mines au mois d’août dernier. 

Il en suffit d’une infime quantité (la taille de deux grains de sable) pour provoquer une surdose et la mort. (Photo gracieuseté)

Il a depuis retrouvé la santé grâce aux soins prodigués. Il n’a pas encore été possible de confirmer si cette puissante drogue avait bel et bien été achetée sur le territoire de Thetford Mines. «Officiellement, il s’agit du premier cas dans la région, explique Mireille Gaudreau, porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches. Un autre cas récent est toutefois présentement en analyse au laboratoire.»

Le fentanyl, une drogue 100 fois plus puissante que la morphine et 20 à 50 fois plus que l’héroïne a déjà fait plusieurs centaines de morts au pays.

«La Santé publique a rehaussé la surveillance et a commencé à sensibiliser les médecins, ainsi que tous les partenaires, à ce fléau. Nous souhaitions que ça n’arrive pas ici, mais malheureusement la drogue a fait son apparition», souligne Mme Gaudreau.

Fentanyl : ce qu’il faut savoir…

-          Le fentanyl peut être fortement toxicomagène lorsqu’on le prend pour obtenir un «état d’euphorie»,

-          Il est très dangereux de consommer du fentanyl dans le but d’obtenir un «état d’euphorie». Il en suffit d’une infime quantité (la taille de deux grains de sable) pour provoquer une surdose et la mort.

-          Les effets du fentanyl se font sentir très rapidement après sa consommation, ce qui signifie que la personne qui en prend peut subir une intoxication ou une surdose avant de se rendre compte que quelque chose ne va pas.

-          Le fentanyl peut être ajouté à d’autres drogues à l’insu de l’utilisateur. Il est impossible pour la personne moyenne de déterminer si l’on a ajouté du fentanyl à une autre drogue – le fentanyl est invisible et n’a ni goût ni odeur.

-          Si vous en prenez, ne le faites pas seul et procédez à tour de rôle – conservez à portée de la main un téléphone, afin de composer le 911, ainsi que de la naloxone.

-          Commencez avec une petite quantité – même une infime quantité de fentanyl peut causer une surdose.

-          N’en mélangez pas à d’autres drogues (y compris l’alcool) – ce faisant, les probabilités de surdose s’en trouvent augmentées.

-          Signes de surdose : somnolence profonde, ralentissement du rythme cardiaque, difficultés à respirer, respiration lente, peu profonde ou ronflement, peau moite et froide et difficultés à marcher ou à parler.

Sources : Fondation manitobaine de lutte contre les dépendances