Sections

Les Halles de l’alimentation se lancent dans la restauration


Publié le 3 octobre 2017

Une toute nouvelle aire de restauration annexée aux Halles de l’alimentation verra le jour l’hiver prochain. L’investissement total de 400 000 $ permettra aussi de refaire l’extérieur du bâtiment de l’épicerie, incluant l’aménagement paysager, et d’offrir davantage d’espaces de stationnement. 

L’agrandissement de 1250 pieds carrés sera situé à gauche de la bâtisse actuelle alors que la porte extérieure qui s’y trouvait sera remplacée par un passage qui fera le lien entre l’épicerie et le restaurant. Propriétaires depuis un an, Guy Doyon, Jacques Sylvain et Louis Thivierge ont décidé de lancer les travaux dès cet automne sachant que l’extérieur était à refaire de toute façon.

«Après la rénovation de l’intérieur, la deuxième phase devait seulement être l’extérieur et la troisième phase c’était l’agrandissement dans trois ans. Nous avons plutôt décidé de tout faire en même temps. Nous sommes trois dans l’entreprise et Guy est un chef cuisinier, donc le point de restauration était devenu une évidence», a expliqué Louis Thivierge.

Ce dernier souligne que ses associés et lui veulent profiter du fait que dans leur secteur, il n’y a pas vraiment ce type d’offre actuellement. «Avec la polyvalente et les entreprises comme Convoyeur Continental et celles situées sur le chemin du Mont-Granit, la place est à prendre en restauration. Ce ne sera pas un endroit avec serveurs, mais un comptoir rapide et une salle à manger qui inclura entre 50 et 60 places assises. Les repas pourront aussi être à apporter. Nous ne voulons pas offrir la même chose que nous avons dans nos comptoirs, ce sera des menus moyennement haut de gamme à des prix raisonnables», a ajouté M. Thivierge.

Les trois services

Des dîners et des soupers seront offerts dans un premier temps, alors que des déjeuners apparaîtront quelques mois après. Les départements déjà en place devraient s’occuper d’une bonne partie de la nourriture à préparer. Le commerce prévoit toutefois engager cinq à dix personnes supplémentaires à temps plein ou temps partiel. Les heures d’ouverture devraient aussi changer les fins de semaine puisque les soupers seront offerts 7 jours sur 7 jusqu’à 20 h. Les propriétaires prévoient donc prolonger en même temps l’ouverture de l’épicerie jusqu’à 21 h.

«Le coin restauration aura son propre nom et son image. Du côté de l’épicerie, rien ne sera réaménagé puisque nous venons juste d’y faire des travaux», a spécifié Louis Thivierge.

Par ailleurs, l’agrandissement viendra enlever cinq places de stationnement en bordure du commerce, mais l’aménagement du terrain situé à l’arrière permettra l’ajout d’une quarantaine d’espaces.

Enfin, les travaux devraient s’amorcer d’ici la fin du mois d’octobre afin que la nouvelle partie soit construite avant l’hiver. L’ouverture est toutefois prévue entre le milieu du mois de janvier et le début de février.