Dernière heure

La collection de voitures des Demers pourrait déménager

Gabriel St-Hilaire redaction.thetford@tc.tc Publié le 5 décembre 2013
Les Demers possèdent entre autres plusieurs Ferrrari. (Photo à titre indicatif)
Gabriel St-Hilaire

THETFORD – La plupart des gens de la région le savent, la famille Demers possèdent une exceptionnelle collection de voitures, peut-être même l'une des plus belles au monde selon certains commentateurs. Mais ce trésor d'une valeur inestimable est aussi connu à l'extérieur, par exemple à Québec, à Toronto et même à l'international. La collection pourrait d'ailleurs déménager puisque plusieurs promoteurs tentent depuis quelques années de l'amener dans leur région pour en faire un attrait touristique majeur.

Au cours des dernières années, quelques tentatives ont été lancées à Thetford Mines pour fonder un musée, ou encore un palace ou un temple de la voiture, mais en vain. La famille ne croit plus en la possibilité de réaliser un tel projet ici dans son patelin. Les acteurs concernés n'auraient pas fourni les efforts nécessaires au moment opportun, selon les propriétaires.

« Malheureusement, le projet ne se réalisera pas à Thetford Mines, affirme Roger Demers. Trois fois la ville a eu la possibilité de réaliser quelque chose. Ça aurait été le Klondike pour la ville. Mais maintenant, ce ne sont plus que les villes qui s'y intéressent, ce sont les gouvernements. Et la bataille ne se fait plus seulement au Québec, elle se fait en dehors aussi. »

Même avec le changement d'administration à la Ville de Thetford Mines, Roger Demers ne croit pas qu'il y ait une nouvelle ouverture. « Il est trop tard », dit-il. 

 

Un projet séduisant et rassembleur

Les Demers veulent ouvrir leur impressionnante collection au public. Ils désirent en effet partager leur passion pour l'automobile, transmettre leurs connaissances dans le domaine et mettre en valeur l'histoire que recèlent leurs possessions. Ils entretiennent en quelque sorte un rêve.

Il se cache derrière ce dessein un important potentiel récréotouristique. La famille détient plusieurs centaines de voitures; certaines sont rares, d'autres sont uniques. Par exemple, elle possède l'un des deux seuls exemplaires de la première voiture à moteur à combustion au monde et les anciennes voitures de plusieurs personnalités. Il ne fait aucun doute que l'exposition des bijoux des Demers dans un même édifice serait un attrait de calibre mondial qui susciterait l'intérêt d'une vaste part de la population.

On en entend d'ailleurs de plus en plus parler. Le sujet est clairement redevenu au coeur de l'actualité. Plusieurs émissions de radio en ont fait leur sujet principal de discussion depuis le début de la semaine. Les idées mijotent et la Ville de Québec est dans les parages. Régis Labeaume a en effet affirmé vouloir amener la collection dans la capitale. Par ailleurs, il semblerait que certaines négociations avec la famille seraient bien avancées, peut-être sous d'autres cieux. Mais les Demers sont clairs, ils veulent que leur collection demeure en sol québécois.

On peut alors se demander si Thetford a la capacité et les ressources nécessaires pour se charger de la réalisation d'un projet d'une telle envergure. On peut également se questionner sur les facteurs qui ont fait avorter les tentatives au cours des dernières années.

Sur le même sujet : Avenir de la collection d'autos : Roger Demers demeure ambigu et Drummondville vraiment intéressée par la collection des Demers

 

La collection de voitures des Demers pourrait déménager

Gabriel St-Hilaire redaction.thetford@tc.tc Publié le 5 décembre 2013
Les Demers possèdent entre autres plusieurs Ferrrari. (Photo à titre indicatif)
Gabriel St-Hilaire

THETFORD – La plupart des gens de la région le savent, la famille Demers possèdent une exceptionnelle collection de voitures, peut-être même l'une des plus belles au monde selon certains commentateurs. Mais ce trésor d'une valeur inestimable est aussi connu à l'extérieur, par exemple à Québec, à Toronto et même à l'international. La collection pourrait d'ailleurs déménager puisque plusieurs promoteurs tentent depuis quelques années de l'amener dans leur région pour en faire un attrait touristique majeur.

Au cours des dernières années, quelques tentatives ont été lancées à Thetford Mines pour fonder un musée, ou encore un palace ou un temple de la voiture, mais en vain. La famille ne croit plus en la possibilité de réaliser un tel projet ici dans son patelin. Les acteurs concernés n'auraient pas fourni les efforts nécessaires au moment opportun, selon les propriétaires.

« Malheureusement, le projet ne se réalisera pas à Thetford Mines, affirme Roger Demers. Trois fois la ville a eu la possibilité de réaliser quelque chose. Ça aurait été le Klondike pour la ville. Mais maintenant, ce ne sont plus que les villes qui s'y intéressent, ce sont les gouvernements. Et la bataille ne se fait plus seulement au Québec, elle se fait en dehors aussi. »

Même avec le changement d'administration à la Ville de Thetford Mines, Roger Demers ne croit pas qu'il y ait une nouvelle ouverture. « Il est trop tard », dit-il. 

 

Un projet séduisant et rassembleur

Les Demers veulent ouvrir leur impressionnante collection au public. Ils désirent en effet partager leur passion pour l'automobile, transmettre leurs connaissances dans le domaine et mettre en valeur l'histoire que recèlent leurs possessions. Ils entretiennent en quelque sorte un rêve.

Il se cache derrière ce dessein un important potentiel récréotouristique. La famille détient plusieurs centaines de voitures; certaines sont rares, d'autres sont uniques. Par exemple, elle possède l'un des deux seuls exemplaires de la première voiture à moteur à combustion au monde et les anciennes voitures de plusieurs personnalités. Il ne fait aucun doute que l'exposition des bijoux des Demers dans un même édifice serait un attrait de calibre mondial qui susciterait l'intérêt d'une vaste part de la population.

On en entend d'ailleurs de plus en plus parler. Le sujet est clairement redevenu au coeur de l'actualité. Plusieurs émissions de radio en ont fait leur sujet principal de discussion depuis le début de la semaine. Les idées mijotent et la Ville de Québec est dans les parages. Régis Labeaume a en effet affirmé vouloir amener la collection dans la capitale. Par ailleurs, il semblerait que certaines négociations avec la famille seraient bien avancées, peut-être sous d'autres cieux. Mais les Demers sont clairs, ils veulent que leur collection demeure en sol québécois.

On peut alors se demander si Thetford a la capacité et les ressources nécessaires pour se charger de la réalisation d'un projet d'une telle envergure. On peut également se questionner sur les facteurs qui ont fait avorter les tentatives au cours des dernières années.

Sur le même sujet : Avenir de la collection d'autos : Roger Demers demeure ambigu et Drummondville vraiment intéressée par la collection des Demers

 

0 Comment(s)

Sign in or Create a profile to write a comment