Non, le pamplemousse ne fait pas maigrir

Une chronique de Nathalie Jobin, Extenso, le Centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal

Publié le 12 janvier 2017

©Leszek Czerwonka

Avec l’arrivée de la nouvelle année, les publicités de régimes plus farfelus les uns des autres inondent les médias. Le pamplemousse est souvent annoncé comme un aliment qui fait fondre la graisse et qui fait maigrir. Pourtant, personne n’a observé à ce jour une enzyme de pamplemousse capable de dissoudre quelque gras que ce soit.

D’ailleurs qu’on se le dise une fois pour toutes : aucun aliment à lui seul ne peut entraîner une perte ou un gain de poids.

Une étude publiée en 2012 confirme d’ailleurs qu’il s’agit d’un mythe. En effet, les participants en surplus de poids ou obèses qui mangeaient un demi-pamplemousse avant chaque repas, pour un total de 1,5 pamplemousse par jour pendant 6 semaines, n’ont pas vu leur poids diminuer davantage que les participants qui maintenaient leurs habitudes alimentaires. De plus, la consommation de pamplemousse n’a été associée à aucun changement significatif du pourcentage de masse adipeuse. D’autres études ont également confirmé ces résultats.

 Comme la majorité des fruits et légumes renferment entre 80% et 95% d’eau, ils sont relativement pauvres en calories. Si le pamplemousse ne brûle aucune graisse, consommer un minimum de 5 portions de fruits et légumes variés par jour peut par contre contribuer au maintien d’un poids santé.

 Pour perdre du poids ou maintenir un poids santé, misez plutôt sur les saines habitudes de vie et sur des principes qui ont fait leurs preuves.

Lisez plus de chroniques santé en cliquant ici

Nathalie Jobin

©Josie Desmarais