Conseils futés pour asthme bien géré

Publié le 23 janvier 2017

N’arrêtez pas votre traitement parce que vous vous sentez mieux : prenez vos médicaments selon les recommandations de votre médecin.

©Marin Conic

Vous avez des symptômes d’asthme plus de trois fois par semaine? Votre asthme vous empêche de pratiquer votre sport favori? Vous utilisez vos médicaments de secours quatre fois ou plus par semaine? Si vous avez répondu « oui » à l’une de ces questions, votre asthme n’est pas bien maîtrisé. Pour prévenir les crises et mener une vie « normale », suivez ces quelques conseils!

Prenez vos médicaments

Suivez les recommandations de votre médecin concernant vos médicaments de contrôle — n’arrêtez pas de les prendre quand tout va bien — et ayez toujours votre inhalateur de secours sur vous.

Élaborez également un plan d’action avec votre médecin pour savoir comment agir selon la situation, soit quand votre asthme est bien contrôlé, quand les symptômes s’intensifient et en cas de crise.

Identifiez vos déclencheurs

Les déclencheurs d’asthme varient d’une personne à l’autre. Vous devez donc les identifier et apprendre à bien les gérer. Les principaux éléments sont les suivants : brusques changements de température, humidité, pollution de l’air (fumée, poussière, moisissure, etc.), pollen, acariens, animaux, odeurs puissantes, rhume et infections des voies respiratoires. L’exercice, les émotions fortes et les changements hormonaux peuvent aussi déclencher les symptômes de l’asthme.

Ainsi, selon le cas :

• Évitez les oreillers en duvet et les animaux de compagnie — ou, à tout le moins, interdisez-leur d’aller dans votre chambre;

• Faites régulièrement le ménage et bannissez tout ce qui « ramasse » la poussière ou constitue un véritable nid à acariens (bibelots, tapis, etc.);

• Fuyez les atmosphères enfumées (cigarette, barbecue, feu de bois, etc.) et les irritants (vapeurs de peinture, parfums, produits nettoyants, etc.);

• Aérez quotidiennement votre logement — sauf en cas de smog élevé.