Sections

Les Cabotins soulignent 50 ans de passion

Publié le 3 octobre 2017

Un aperçu du spectacle Les Cabotins : d’hier à aujourd’hui!

©Photo TC Media - Marilène Campeau

La Troupe de théâtre Les Cabotins a souligné son 50e anniversaire de fondation en grand en présentant, les 29 et 30 septembre, un spectacle-bénéfice intitulé «Les Cabotins : d’hier à aujourd’hui!». L'événement avait lieu au Studio-théâtre Paul-Hébert.

Le spectacle, mis en scène par Germain Nadeau avec l’aide d’Emmanuelle Nadeau et de Réjean Vallée, était constitué d’une vingtaine d’extraits de pièces joués et chantés, puisés parmi les meilleures productions des 50 dernières saisons. Il faut dire que Les Cabotins, l’une des plus vieilles troupes de théâtre amateur au Québec, ont réalisé 120 productions sollicitant la participation de près de 700 artisans et ont remporté neuf prix lors de festivals provinciaux et internationaux depuis leur création.

Gaétan Giguère et Germain Nadeau assuraient l’animation de la soirée avec brio, évoquant les souvenirs et les anecdotes ayant ponctué l’existence de la troupe. Les spectateurs ont également eu un droit à un aperçu des deux prochaines productions de la saison, soit Casse-Noisette (décembre 2017) et Les Misérables (printemps 2018).

Le spectacle était suivi d’un entretien avec Réjean Vallée où les gens avaient l’occasion d’en apprendre plus sur son parcours professionnel.

La dégustation «bulles et sushis» a grandement été appréciée des spectateurs.
Photo TC Media - Jean-Hugo Savard

Les Cabotins offraient aux spectateurs un forfait comprenant une dégustation «bulles et sushis» avant la représentation. Les convives se disaient ravis de la qualité des produits qui leur étaient présentés, de même que du spectacle. «Je suis impressionné que 50 ans d’histoire pour un théâtre amateur puissent faire en sorte qu’on célèbre ce soir un évènement d’une durée aussi longue. C’est l’implication de cœur de gens passionnés qui fait qu’on est ici ce soir. Je trouve que c’est extraordinaire, c’est une belle histoire», a affirmé André Lessard à la sortie du spectacle.

Des présidents d’honneur impliqués

Les présidents d’honneur Sophie Dion et Réjean Vallée avec la présidente de la Troupe de théâtre Les Cabotins, Emmanuelle Nadeau.
Photo TC Media - Marilène Campeau

Sophie Dion, présidente d’honneur de l’événement pour le volet affaires, a été impressionnée de l’implication des membres. «J’ai adoré la synergie entre les gens et la passion qui les anime. La particularité avec le théâtre amateur comme ici c’est que c’est du travail qui est bénévole.»

Le comédien professionnel Réjean Vallée, président d’honneur pour le volet artistique, était également ravi de sa participation à la production. «Je fais le métier de comédien depuis 26 ans. Je suis passionné, mais c’est un métier où il faut discipliner notre passion pour bien travailler. Alors qu’ici, j’avais l’impression de revenir à ce côté plus échevelé et passionné, sans me soucier trop de la perfection. Ça me fait tellement de bien. C’est cet espèce d’élan du cœur, de passion, qui nous amène à être comédien. Après, avec le temps, on peaufine la technique pour bien rendre ça, mais c’est la couche de base de notre métier et j’ai l’impression d’y retoucher.»

Précisons que M. Vallée a joué pour la première fois dans Bousille et les justes avec les Cabotins en 1984. C’est grâce à ce rôle qu’il a eu la piqûre pour le théâtre et qu’il a décidé de devenir comédien. «J’espère que les gens qui étaient là ce soir ont reçu cette contamination de passion, qu’ils ont senti à quel point on veut faire du théâtre en région, à quel point c’est important que cette passion se perpétue. Alors, j’espère qu'ils vont continuer à venir voir cette troupe pour qu’elle dure encore très longtemps.»

Une passion qui se transmet de génération en génération

Emmanuelle Nadeau, présidente de la Troupe de théâtre Les Cabotins, était très satisfaite de l’événement et de la réaction des visiteurs. Aussi, une représentation spéciale était réservée aux membres et anciens membres de la troupe dimanche en matinée. «C’est une occasion unique une fois aux dix ans de revoir tous les artisans. C’était particulièrement important dans le cadre du 50e», a affirmé Mme Nadeau.

En effet, ils étaient plus de 150 à avoir répondu à l’invitation et à savourer ces retrouvailles qui réunissaient dans certains cas trois générations d’une même famille.

Au cours des prochaines années, la présidente souhaite poursuivre la mission de la troupe, soit d’offrir du théâtre de qualité et varié en région, mais aussi de donner le goût aux plus jeunes, qui sont les spectateurs de demain.