Les Cabotins présentent «Vol au-dessus d’un nid de coucou»

Un hymne à la liberté

Publié le 10 mars 2017

La pièce réunira 16 comédiens sur scène.

©Photo gracieuseté

Les Cabotins mettront fin à leur 49e saison en offrant une nouvelle mouture du très célèbre texte «Vol au-dessus d'un nid de coucou» que la troupe de théâtre a déjà présenté en 2004.

La metteure en scène Emmanuelle Nadeau dirigera une imposante distribution de 16 comédiens les 24-25-31 mars, 1er-7 et 8 avril à 20 h, ainsi que le 2 avril à 14 h, au Studio-théâtre Paul Hébert.

Pièce coup-de-poing, l'histoire nous ramène à la fin des années 60, début des années 70, dans le quotidien d'un hôpital psychiatrique où les malades, enfermés dans le carcan d'un système asphyxiant, n'ont aucune chance de guérison. Dans cette prison aseptisée, la routine médicaments, thérapies de groupe et dodo, se répète inlassablement sous l'égide de l'infirmière en chef, la cruelle Miss Ratched (Lisette Vallée). Arrive le marginal McMurphy (Yves Kirouac) qui, par sa jovialité naturelle et son dégoût de l'injustice, s'élève contre la tyrannie médicale en semant la zizanie au sein du service. Questionnement de l’autorité et exercice du pouvoir feront front commun.

«Vol au-dessus d’un nid de coucou» c’est un voyage au pays de la folie; mais qui sont les «vrais» fous?! Des rencontres aussi bouleversantes qu’inattendues. Un vase servant à contenir l’aliénation? Des murs pour protéger ou pour étouffer? Une mort lente? C’est la confrontation, l’asepsie, l’insensibilité, la marginalité, la fragilité, mais aussi l’amitié et l’entraide. Un hymne à la tolérance et à la liberté; des valeurs tellement actuelles en cette ère où l’oppression et l’abus de pouvoir sont omniprésents.

Des comédiens solides

Malgré qu’il s’agisse d’une toute nouvelle production, malgré l’obligation de faire différent, il était difficile de ne pas demander à Yves Kirouac de chausser à nouveau les bottes de Patrick McMurphy! Il sera entouré de Mario Boutin, Vincent Cloutier, Marc Labrie, Denis Langlois, Mario Langlois, Mélanie Legendre, Isabelle Lessard, Jean-Pierre Marceau, Julie Martineau, Louis Marc Nadeau, André Roberge, Bernard Turcotte, Phil Turcotte, Rudy Vachon et Lisette Vallée. Ils donneront vie aux personnages dans un décor donnant le ton à l’ambiance psychiatrique signé Élyse Lessard.