Pornographie juvénile : 9 chefs d'accusation contre un homme de 47 ans


Publié le 11 avril 2017

Justice

©Junial Enterprises - Fotolia

Un homme de 47 ans de Lambton a été arrêté par le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec, le jeudi 6 avril à Adstock, pour des infractions en lien avec de la pornographie juvénile. 

Il fait face à neuf chefs d'accusation, dont production de pornographie juvénile, voyeurisme, deux chefs de contacts sexuels, deux chefs d'incitation à des contacts sexuels, avoir copié du matériel de pornographie juvénile et deux chefs de possession de matériel de pornographie juvénile. L'audience pour son enquête sur remise en liberté aura lieu le lundi 1er mai.

L'individu est un employé de la Municipalité d'Adstock. Cette dernière a d'ailleurs publié un avis à ce sujet sur son site Web, le vendredi 7 avril en soirée.

«La Municipalité a appris qu'un membre de son personnel faisait l'objet d'une enquête de la Sûreté du Québec relativement à des actes criminels en lien avec de la pornographie juvénile. […] L'individu en question n'avait pas d'antécédent judiciaire lors de son embauche en 2012. Soyez assurés que la Municipalité a offert son entière collaboration à la Sûreté du Québec», peut-on lire dans le communiqué.

Le conseil municipal d'Adstock s'est réuni jeudi soir et a décidé de relever de ses fonctions cet employé le temps que son service juridique analyse le dossier et lui fasse les recommandations adéquates. Enfin, la Municipalité a informé qu'elle ne fera aucun autre commentaire à ce sujet puisque l'affaire est entre les mains de la justice.