Agressions : Charles Pruneau formellement accusé


Publié le 11 mai 2017

Palais de justice de Thetford Mines

©Photo TC Media - Jean-Hugo Savard

Le Thetfordois Charles Pruneau doit répondre à plusieurs chefs d'accusation pour voies de fait, voies de fait causant des lésions, méfait de moins de 5000 $ et menaces de mort.

L'homme de 35 ans a été arrêté au restaurant Tim Hortons situé au coin de la rue St-Alphonse Nord et du boulevard Frontenac, le mercredi 10 mai, vers 23 h 45. Selon la Sûreté municipale, l’histoire avait commencé quelques minutes auparavant à un autre restaurant du boulevard Frontenac, au moment où le suspect se serait livré à des voies de fait et proféré des menaces à l’endroit du conducteur d’un service de raccompagnement appelé sur place pour le ramener chez lui.

À la suite de cette agression, Pruneau aurait embarqué dans une autre voiture, conduite cette fois par une dame du même service de raccompagnement. Sur le chemin du retour, il aurait aussi agressé la conductrice en plus de lui proférer des menaces de mort. La femme se serait alors stationnée au Tim Hortons et réfugiée à l’intérieur.

À cet endroit, le suspect serait entré dans le commerce pour y commettre des méfaits, notamment en arrachant un écran de commande au comptoir. De plus, il aurait commis des voies de fait en lançant de la nourriture en direction d’une employée.

Charles Pruneau doit revenir au palais de justice le 14 juillet et c'est à ce moment que d'autres chefs d'accusation pourraient être portés à son endroit.

Il a été libéré sous engagement assorti de plusieurs conditions, notamment de ne pas se trouver dans les bars, ne pas consommer d'alcool, respecter un couvre-feu et ne pas se trouver dans les restaurants Tim Hortons situés sur le territoire de Thetford Mines.

Liste des accusations :

-         Voies de fait (2 chefs /  envers la conductrice et l’employée du restaurant)

-         Voies de fait causant des lésions (envers le premier raccompagnateur)

-         Méfait de moins de 5000 $

-         Avoir proféré des menaces de mort (2 chefs, envers les raccompagnateurs)