East Broughton : pourquoi maintenant et pas avant!?

Publié le 11 avril 2017

Opinion

©Copyright 2009 Robyn Mackenzie

À la séance du conseil municipal d’East Broughton du mois de mars, j’ai mentionné au conseil, vous deviez savoir que vous aviez amorcé une bombe (expression) en augmentant de 0,30 $ du 100 $ d’évaluation en plus de recevoir un nouveau rôle d’évaluation.

Si personne ne nous avait éclairés, nous serions dans les nuages.

Dans les journaux, le maire a précisé que les contribuables d’East Broughton subiraient une hausse de 3 % en 2017. À la séance du mois de mars, il a précisé que 40 % de la population a subi une hausse du compte de taxes. Quelle hausse, entre 10 %, 25 %,41 % et même 100 %! 60 % de la population est restée pareil ou a reçu un compte de taxes à la baisse, malgré les 0,30 $ du 100 $ d’évaluation d’augmentation du taux de la taxe foncière.  Comment est-ce équitable?

André Vachon (Odilon) a proposé de bonnes suggestions pour que ce soit équitable pour tous en créant des taxes de services pour chacun de ceux-ci comme celle de la sûreté du Québec pour ne pas tout inclure dans la taxe foncière, car présentement une évaluation basse paie moins de taxes et utilise peut-être plus les différents services.

Le conseil a eu à répondre à plusieurs bonnes questions. Lorsqu’il a adopté le budget 2017, n’avait-il pas prévu ce revirement de la population avec une hausse du rôle d’évaluation en plus d’une hausse du taux de taxe foncière? Cela a engendré de la colère dans la population d’East Broughton.

Marie-France Létourneau a posé des questions, notamment sur le surplus accumulé qui se chiffre à 500 000 $. C’est correct d’en avoir, mais pas aux dépens des citoyens. Elle a posé plusieurs autres questions qui n’ont pas été aimées par le conseil, car cela a soulevé des doutes. Cela lui a d’ailleurs été reproché par des membres du conseil qui lui ont précisé qu’elle n’avait pas à être présente alors qu’elle est une contribuable comme une autre. Tant mieux si son métier peut servir la population.

Le conseil municipal a choisi de faire une rencontre spéciale avec l’évaluateur de la firme Évimbec affecté à notre municipalité. Toutefois, le problème n’est pas l’évaluation municipale, mais plutôt la hausse du taux de taxe foncière ainsi que tous les services inclus dans le taux, sauf celui de la Sûreté du Québec.

À la fin de la séance de mars, le conseil a mentionné qu'il allait réétudier la question. À la séance du mois d’avril, le conseil est arrivé avec un nouveau taux de taxe qui n’est pas encore équitable envers tous, car ceux qui payaient beaucoup trop cher ont diminué, mais demeurent encore augmentés et ceux qui étaient baissés, baissent encore. Est-ce équitable? Pourquoi maintenant et pas avant!?

Si les contribuables n’avaient fait aucune intervention, le taux de taxe serait resté très haut et ils s’en seraient lavé les mains. Il est encore trop haut. Il va falloir se faire un devoir d’y assister. Combien cela nous a-t-il coûté de refaire des comptes et de les envoyer à la population?

Comment de nouvelles familles peuvent-elles penser s’établir ou se bâtir chez nous avec un compte de taxes pareil? Pourtant, East Broughton est bien située entre la Beauce et Thetford.

Un contribuable a questionné le conseil pour savoir le montant de la dette de la Municipalité. Saviez-vous qu'East Broughton est endettée de 8 millions $? Il faut arrêter les dépenses inutiles comme ouvrir de nouvelles rues, alors qu’il y en a déjà d’ouvertes et qui ne sont pas remplies. Nous ne sommes pas contre le développement, mais pas aux dépens de l’augmentation de la dette.

Pascal Létourneau et tous les autres collaborateurs

East Broughton