Sections

OPINION : Je suis toujours un gars de Thetford… Et fier de l'être!

Publié le 13 septembre 2017

©Photo gracieuseté

À l'occasion de la rencontre annuelle du groupe-classe des finissants du Collège classique de Thetford de 1964, nous avons effectué une visite guidée du Centre historique de la mine King, traitant de l'histoire des mines où nous avons eu accès au bâtiment de la forge, à la salle des treuils, au chevalement et à l'observatoire au sommet.

Notre groupe comptait 27 personnes, dont 15 finissants et un professeur du Collège. Un bon nombre de ces anciens ont travaillé «aux mines» durant leurs études.

Comme la plupart, j'ai été plongé dans mes racines. J'ai revu dans mes souvenirs le travail de mes deux grands-pères, de ma mère à la salle des «gobeuses», de mon père contremaître et de ses hommes dans l'ingénieux ascenseur et dans le «drift», de mes oncles, dont l'un a laissé sa vie dans un «blast».

Grâce aux qualités pédagogiques de notre guide, j’ai pris conscience du caractère unique de nos ancêtres, de leur détermination, leur valeur du travail, leur ingéniosité et leur grande contribution au développement de la technologie. Ils ont trimé dur, avec un sens de l’humour qui leur est propre, pensons à la salle dite «des pendus».

J'ai apprécié la superbe vue panoramique de la tour du chevalement! En passant, j'ai aussi mis à jour ma terminologie: chevalement pour «shaft», etc. J'ai pu y resituer mes repères du passé, et me plonger dans le maintenant de ma région qui fait preuve d'une résilience remarquable grâce aux personnes impliquées qui savent perpétuer la tradition et les valeurs de nos ancêtres.

Je me réjouis que Thetford et sa région aient eu l'initiative et l'audace de préserver et restaurer cet ancien site minier, un témoin du caractère des bâtisseurs de notre ville et de son développement.

J’ose imaginer ce que deviendrait ce site avec l'ajout, dans une prochaine phase, d'une galerie souterraine, de la maison des «gobeuses» et d'un grand parc urbain.

Les témoignages de fierté exprimés par tous devant la mise en valeur des richesses de notre région et le grand privilège que nous avons d’avoir gradué au Collège classique de Thetford m’habitent encore.

Renaud Leroux

Québec