Un troisième titre de suite pour les Blue Sox

Pierre Nadeau redaction.thetford@tc.tc
Publié le 27 septembre 2014

Les Blue Sox

©Photo TC Media - Jean-Hugo Savard

BASEBALL. Les Blue Sox de Thetford Mines sont devenus, le samedi 27 septembre, les champions de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ) pour une troisième année de suite en remportant les deux matchs prévus par des pointages de 13-10 et 4-3. Ils ont ainsi éliminé les Brewers de Sainte-Thérèse en cinq parties.

Dans le premier match arrêté une semaine plutôt en raison de la pluie, les deux équipes ont repris à la fin de la troisième manche avec un score de 3-2 où les Brewers menaçaient avec deux coureurs sur les sentiers et un retrait.

Heureusement, Andy St-Gelais s’en est sorti sans dommage. « Ce n’est jamais facile de recommencer avec un gars au deux et au trois, un retrait et une mince avance, mais on a réussi à s’en tirer et l’attaque m’a supporté par la suite », a raconté le lanceur gagnant qui en était à un septième championnat en carrière.

Les Sox ont ajouté dix points et autant de coups sûrs dans les quatre manches suivantes grâce entre autres à des circuits de trois points de Samuel Domingue et Stéphane Pouliot. Les Brewers n’ont cependant jamais abandonné alors qu’ils ont ajouté huit points dans ce festival offensif.

Dans le second duel, les Blue Sox semblaient se diriger vers un revers quand ils tiraient de l’arrière 3-0 et que Maxime Lanthier n’avait accordé que deux coups sûrs en cinq manches. Mais c’était mal connaître cette formation qui avait comblé un écart de cinq points en septième, il y a un an, pour arracher la victoire contre Saint-Jérôme.

Ce fut la même chose face aux Brewers. Stéphane Pouliot a amorcé la sixième avec un circuit solo et après deux buts sur balles consécutifs, Mathieu Beauchesne a expédié la balle à plus de 350 pieds du marbre pour procurer ce troisième succès à son équipe. « Quand on frappe un circuit de cette façon, on ne peut imaginer un meilleur scénario », mentionnait le héros de la rencontre.

L’entraîneur Dominic Bolduc a donné tout le crédit à ses joueurs. « De faire ça avec un retard, c’est plaisant. L’objectif au début de l’année était d’en gagner un troisième et d’être la première équipe à faire ça. On n’avait pas la même équipe au départ que l’an passé, mais plus la saison avançait, j’étais confiant. C’est la meilleure équipe que j’ai vue de ma vie. »

Marc-André Charbonneau a parlé d’une équipe solide « On s’est battus toute l’année. On avait rarement un alignement complet, mais on savait qu’en séries, on était capables de se relever et de prouver qu’on était une vraie équipe », disait le vétéran qui en était à un cinquième championnat dans la LBMQ.

Michel Simard, qui a sauvegardé les deux victoires de la journée de samedi, était fier de l’accomplissement. « On est partis de loin. Bien des gens disaient que c’était la fin des Blue Sox, mais on a prouvé le contraire », a relaté celui qui, en vertu de ses cinq victoires et une moyenne de 0,95, a été proclamé le joueur par excellence des séries.

Samuel Domingue, acquis en milieu de saison, a bien apprécié ce premier titre au baseball senior. « Dès mon arrivée, la chimie avec mes coéquipiers s’est installée immédiatement et on s’est mis à coller des victoires. Ça fait du bien de gagner avec des gars qui ont des âges différents. »

Bloc-notes

Stéphane Pouliot, qui a été le lanceur gagnant dans le dernier match de la finale, a été le meilleur frappeur de l’équipe en séries avec une moyenne de ,441. Il a de plus frappé cinq longues balles et produit 17 points.

Andy St-Gelais, qui a été ennuyé par des maux de bras pendant toute la saison, a affirmé au terme de la finale qu’il allait consulter un spécialiste.