Congé forcé pour les Blue Sox

Pierre Nadeau redaction.thetford@tc.tc
Publié le 11 juillet 2016

Qui dit été, dit baseball! Voici quelques balles qui ont été claquées par nos Blue Sox.

©TC Media – Jean-Hugo Savard

Les Blue Sox de Thetford Mines ont été forcés à l’inactivité au cours de la dernière fin de semaine. Les quatre matchs qu’ils devaient disputer ont tous été remis en raison de la pluie.

Les Blue Sox ont remisé leur équipement pour les rencontres qui devaient avoir lieu à domicile jeudi et dimanche contre Victoriaville et St-Jérôme, ainsi que pour le programme double de samedi à Coaticook. Une situation assez particulière, admet Dominic Bolduc. «Dans les dernières années, nous avons été assez chanceux même s’il y avait de la pluie. Cette année, on dirait que lorsqu’il pleut, on a des matchs à jouer.»

Avec quatre semaines au calendrier, la formation thefordoise n’a pas disputé la moitié de ses parties avec 15 sur 32 parties, ce qui risque de causer certains maux de tête. «On va essayer de reprendre les matchs quand on peut sinon on va devoir repousser la fin de la saison. Il n’y a pas des dizaines de solutions», a évoqué l’entraîneur des Sox.

Du côté des dirigeants de la ligue, on tenait à mettre un terme au calendrier régulier le dimanche 7 août, mais il semble de plus en plus probable qu’on va devoir prolonger la saison au-delà de cette date. «Idéalement, on voudrait terminer à cette date, toutefois, il n’est pas impossible qu’on ajoute un délai jusqu’au 14 août», a indiqué le président Daniel Bélisle qui aimerait ne pas avoir à en venir là.

Ce qui complique les choses, c’est que la division Louisville Slugger, contrairement à la division B45 dans laquelle évoluent les Blue Sox, compte cinq équipes et qu’on doit en éliminer une avec une courte série deux de trois entre la quatrième et la cinquième position avant d’entreprendre les demi-finales de division.

Autre problématique, les équipes ne peuvent disputer aucune rencontre entre le 22 et le 28 août à cause de la présentation du Championnat canadien de baseball senior où le Québec est représenté par une sélection de joueurs de la LBMQ. Avec un délai aussi serré, il n’est pas impossible qu’on entame les demi-finales trois de cinq dans la division B45 en même temps que l’on détermine la quatrième place dans l’autre division.

Sans aller jusqu’à dire que c’est une situation exceptionnelle, le président Bélisle avoue que c’est plus difficile. «Ce n’est pas nouveau avec les étés qu’on a au Québec. Cette année, c’est un peu plus compliqué parce que la pluie tombe souvent les fins de semaine, ce qui n’est pas évident. Cela implique la présentation de plusieurs programmes doubles.»