Les compteurs remis à zéro pour les Blue Sox

Par Pierre Nadeau

Publié le 29 août 2016

Manuel Bouffard

©Photo TC Media - Jean-Hugo Savard

Pour la première fois de son histoire, les Blue Sox de Thetford Mines ont complété leur calendrier régulier avec une fiche inférieure à .500 remportant seulement 13 de leurs 32 parties. Cependant, c’est avec plein d’enthousiasme dans le camp thetfordois qu’on entreprendra les séries à compter de vendredi face au Big Bill à Coaticook.

Même s’il sait que ce ne sera pas facile pour son équipe de remporter un cinquième championnat d’affilée, Dominic Bolduc assure que sa troupe sera prête. «Malgré une fiche négative, la confiance était au maximum dans les derniers matchs de la saison régulière. Nos chances sont bonnes», estime l’entraîneur. Ce qui ne veut pas dire qu’il prend le Big Bill à la légère. «Ils ont une bonne équipe avec une excellente attaque et de la profondeur. Au monticule, ils vont pouvoir compter sur Dany Prata qui sera leur lanceur le plus dangereux.»

Si les Blue Sox veulent l’emporter, ils devront être excellents en défensive, ce qui n’a pas toujours été le cas en saison avec 55 bévues. «On ne peut pas se permettre de commettre des erreurs comme on l’a fait dans les dernières semaines pour perdre des matchs», mentionne l’entraineur qui a vu son équipe conserver un dossier de quatre victoires et trois revers contre Coaticook en saison régulière.

Après le match de vendredi, la série trois de cinq se transportera à Thetford Mines samedi et le troisième match aura lieu dimanche à Coaticook. Si les rencontres quatre et cinq sont nécessaires, elles auront lieu à Thetford Mines (8 septembre) et Coaticook (10 septembre).

La ligue est beaucoup plus forte et ça ne sera pas facile. Dominic Bolduc

Bilan de saison

Les Blue Sox ont remporté neuf de leurs 16 duels à domicile, mais seulement quatre sur le terrain de l’adversaire. Malgré une fiche négative et une saison en deçà de ses attentes, Dominic Bolduc a quand même trouvé des points positifs lors qu’il a livré son bilan à la fin des 32 matchs du calendrier régulier.

Il a mentionné la venue des jeunes joueurs qui ont été acquis via le dernier repêchage, mais en particulier celle de Manuel Bouffard qui a évolué à l’arrêt-court et au deuxième coussin. «Je savais qu’il était bon, mais c’est toujours difficile pour un jeune qui arrive de notre ligue. Ils sont très bons dans les rangs juniors et quand ils arrivent dans ce calibre, c’est une autre affaire. Manuel a su s’ajuster et il a démontré qu’il est capable de tenir son bout.»

Au niveau des artilleurs, les blessures à Jonathan Paquet et Brian Bardis ont causé des maux de tête à l’entraîneur, mais l’arrivée de Moises Peña, qu’il a sorti de sa retraite, a été une belle surprise. «Je l’avais invité pour donner un répit à nos lanceurs, mais là, il est en train de se glisser comme le troisième partant de l’équipe à moins que Jonathan Paquet soit prêt pour les séries, ce dont je doute», a-t-il dit au sujet du vétéran de 42 ans.

Championnat canadien

L’équipe du Québec est revenue les mains vides du Championnat canadien de baseball senior qui se déroulait à Fredericton au Nouveau-Brunswick en fin de semaine dernière. L’équipe dirigée par Dominic Bolduc des Blue Sox, qui avait ramené la médaille d’argent dans ses bagages l’an dernier, n’a remporté qu’un seul de ses quatre matchs.

On peut attribuer la contre-performance de la formation québécoise à son attaque déficiente, principalement dans ses trois premiers matchs qui ont été perdus. On n’a marqué que cinq points avec une moyenne collective de .225. L’événement se transportera à Victoria en Colombie-Britannique l’an prochain et sera présenté au Québec en 2018 et 2019.