L’Assurancia gagne du terrain


Publié le 7 février 2017

Gabriel Girard a fait face à un barrage de 36 lancers, dont 17 à la période initiale dans la victoire contre Sorel-Tracy.

©Photo TC Media - Jean-Hugo Savard

Dans son seul match le week-end dernier, l’Assurancia a remporté une victoire de 3-2 vendredi sur les Éperviers de Sorel-Tracy, lui permettant ainsi de s’approcher à quatre points de la troisième place au classement détenue par le Cool-FM de St-Georges qui bénéficiait d’une fin de semaine de congé.

Tous les buts de l’Assurancia ont été marqués en deuxième période et réussis par Nicholas Pard et Pierre-Luc Émond. Le grand responsable de cette victoire a été le gardien Gabriel Girard qui a brillé de tous ses feux en première période. Il a eu à faire face à 17 lancers et des attaques soutenues des Éperviers, mais il n’a cédé que devant le défenseur Mathieu Dumas. «C’est parti un peu raide en première. Le rôle d’un gardien est de garder son équipe dans le match. Après ça en deuxième et en troisième, on a vraiment joué notre style de jeu et ç'a fait la différence», a noté la première étoile de la rencontre.

L’Assurancia, qui avait remporté ses deux derniers matchs face aux Éperviers à domicile, avait subi deux revers précédemment au Colisée Cardin cette saison. «Notre but n’était pas de terminer avec trois défaites ici à Sorel-Tracy. Comme on avait perdu les deux premières parties, on voulait venir en gagner une ici et remporter notre prochaine à la maison», d’ajouter le portier de l’Assurancia.

En mode séries

Avec huit rencontres au calendrier, l’Assurancia se prépare pour les séries éliminatoires. Même s’il aurait aimé apporter quelques changements à l’équipe avant le 31 janvier, date limite pour faire signer un contrat à un joueur apparaissant sur la liste des 50, Serge Cadorette est satisfait de l’équipe qu’il a entre les mains. «Si nous n‘avons plus de blessés et de joueurs suspendus, on pourrait aller très loin en séries et se rendre en finale», estime le directeur des opérations hockey.

Pour ceux qui espéraient au retour de Marc-Olivier Vallerand ou de Thomas Beauregard, ils devront en faire leur deuil. «Nous avons eu des discussions par texto jusqu’à la dernière minute, mais ils ont décidé de ne pas revenir parce qu’ils espèrent encore rester là-bas pour plusieurs années dans un calibre relevé en Europe. Mais dans le cas de Vallerand, je peux dire qu’il n’a pas manqué grand-chose pour qu’il vienne avec nous.»

Je suis très confiant pour la fin de l’année et pour les séries Serge Cadorette

Dans un autre dossier, on ne reverra pas l’attaquant Lou Dickenson qui avait été le premier choix de l’Assurancia lors de la dissolution des River Kings de Cornwall. Ce dernier poursuivra sa carrière dans la Ligue fédérale avec Cornwall. «Ils sont allés le chercher dans une transaction et ils ont décidé de lui offrir le salaire qu’il voulait et nous on ne pouvait accoter ça», a expliqué Serge Cadorette. Il a disputé une partie avec l’Assurancia où il a récolté un but et une aide. «On était très heureux de ce qu’on avait vu, mais avec l’équipe que nous avons présentement, il n’aurait pas joué régulièrement. Il aurait été substitut en cas d’une blessure ou d’une suspension à un joueur régulier.»

Prochains matchs

L’Assurancia ne chômera pas lors de la prochaine fin de semaine où il aura à disputer deux matchs en 24 heures. Après avoir reçu la visite des Prédateurs de Laval vendredi, il ira affronter les 3L à Rivière-du-Loup le lendemain samedi. Deux équipes contre lesquelles l’Assurancia n’a pas connu tellement de succès avec une victoire et trois revers face aux Prédateurs et un gain en cinq parties contre les Louperivois.