L’Assurancia gagne la première manche


Publié le 4 avril 2017

Gabriel Girard domine en séries avec cinq victoires. Il loge également parmi les meilleurs avec une moyenne de buts alloués de 2.17 et un taux d’efficacité de .932.

©Pascal Cournoyer

L’Assurancia de Thetford a remporté le premier duel l’opposant aux Éperviers de Sorel-Tracy en demi-finale de la Ligue nord-américaine de hockey par un pointage de 5-2 vendredi dernier au Colisée Cardin.

Le match s’est joué en première période où l’Assurancia a inscrit quatre buts sans riposte. Après avoir accordé le premier à 11:05, la formation n’a mis que 35 secondes pour répliquer avec des buts de Billy Lacasse et Guillaume Létourneau dans l’intervalle de 20 secondes. Oliver Croteau a creusé l’écart à trois buts avec 12.9 secondes à l’engagement.

Pierre-Luc Émond a vanté le caractère de son équipe. «On n’est pas mal sorti, mais après leur but, on a montré du caractère avec deux buts rapides et on a pris l'initiative à ce moment-là.» Ce dernier a connu un autre bon match au centre où il a une fois de plus excellé lors des mises au jeu avec un pourcentage de réussite de 62 % (23/37). «C’est mon rôle et je me concentre sur ça. Ce fut un bon match pour moi à ce chapitre et je suis bien content du résultat.»

Alexandre Tremblay, qui avait connu une soirée de trois buts lors du dernier match contre St-Georges, était très satisfait de sa performance et de celle des siens. «Quand tu gagnes, c’est toujours satisfaisant. On est venu en se disant qu’il fallait faire les jeux simples et de ne pas prendre de risques. Ça ne donne rien de courir partout et d’en faire trop. Quant à notre trio, on n’a pas donné grand-chose et on a marqué deux buts.»

Il a avoué que l’équipe s’était bien ressaisie après le premier but. «C’était important de pouvoir traverser les 10 ou 15 premières minutes parce qu’on savait qu’ils sortiraient très fort. On a donné un but, mais on est revenu avec deux et on en a rajouté deux autres après. Maintenant, on vient d’aller chercher l’avantage de la glace. C’est à nous de bien nous préparer et d’être prêts vendredi.»

C’était notre but de venir gagner ici

Pierre-Luc Émond

Le numéro 94 de l’Assurancia apprécie entreprendre une série sur la route. «Au-delà de l’aspect financier de commencer à la maison, je pense que c’est intéressant de commercer à l’extérieur surtout quand tu es capable de venir chercher le premier match parce que tu mets énormément de pression sur l’autre équipe et c’est ce qu’on a réussi à faire.»

Début devancé

Prévue originalement pour débuter le 7 avril, la série a commencé une semaine plus tôt étant donné que le Colisée Cardin n’était pas disponible au cours de la prochaine fin de semaine.

Une situation qui a été loin de déplaire aux joueurs de l’Assurancia dont l’inactivité a été réduite à neuf jours au lieu de 16. «En jouant une partie par semaine, ça permet de soigner les petits bobos et d’avoir un peu plus de repos par la suite. Et si on n’avait pas joué, on aurait été 16 jours sans le faire et dans les séries, ce n’est pas ce que tu veux. Tu veux garder ton <I>momentum<I> et c’était vraiment un bon changement pour nous», a mentionné Pierre-Luc Émond.

Même son de cloche du côté d’Alexandre Tremblay qui était bien content de débuter plus rapidement. «Ce n’est jamais facile de passer deux semaines et demie sans jouer. Dans mon cas, je voulais commencer le plus rapidement possible.»

Le deuxième affrontement aura lieu vendredi au Centre Mario Gosselin. Par la suite, les matchs trois et quatre seront disputés à Sorel-Tracy et Thetford Mines les 14 et 15 avril respectivement.