Rencontre au sommet entre des passionnés de minéraux

Rencontre au sommet entre des passionnés de minéraux
Une partie de la collection de Jean-Philippe Roseberry.

La 12e édition de la Foire minéralogique de Thetford Mines se tenait les 29 et 30 septembre derniers. Cette année, le comité organisateur innovait en présentant la foire sur deux jours.

La foire, présentée au Musée minéralogique et minier, comptait une dizaine de kiosques où l’on pouvait admirer des roches, des minéraux, des bibelots et même des fossiles. Il était également possible d’acheter différentes pièces de collection brutes ou usinées. Les kiosques étaient tenus par des collectionneurs et des clubs de minéralogie.

 

Le Club de minéralogie des Appalaches, dont le siège social est situé à Thetford Mines, exposait quelques pièces provenant d’un peu partout au Québec. « Certains minéraux et roches que nous exposons ont été recueillis en Beauce, dans la région de Drummondville, au Lac St-Jean et même en Gaspésie. Bien sûr, plusieurs d’entre eux proviennent de la mine Lac d’amiante », a signalé Gertrude V. Renaud, collectionneuse passionnée et trésorière du club.

 

Jean-Philippe Roseberry, jeune collectionneur et étudiant en technologie minérale au Cégep de Thetford, exposait quant à lui des minéraux régionaux et internationaux. « Je possède des pièces pour les collectionneurs passionnés qui aiment souvent faire des échanges. C’est très enrichissant, car je communique mes connaissances et j’apprends tout en développant mon réseau de contacts », a-t-il assuré.

 

Les collectionneurs ne provenaient pas seulement de la région de Thetford. Certains d’entre eux s’étaient déplacés de Québec, comme Genest Therrien. « Je possède plus de 875 pièces de collection brutes ou usinées. Je parcours les foires minéralogiques du Québec à raison de 6 ou 7 par année. Par exemple, je me rends à Montréal et à Asbestos chaque année », a-t-il partagé.

 

Denis Villeneuve, un exposant de Québec également, fait partie à la fois des clubs de minéralogie de Québec, d’Asbestos et des Appalaches. « Je collecte des pièces depuis 10 ans au fil de mes voyages au Québec et ailleurs au Canada, mais également outre-mer. C’est une véritable passion pour moi. Échanger avec les visiteurs pendant la saison morte fait également partie de ce loisir », a-t-il affirmé.

 

D’autre part, cette édition de la Foire minéralogique comportait un kiosque tenu par Mario Morneau, technicien et animateur-guide dans les écoles pour le Musée. Il était présent pour parler de son métier et communiquer ses expériences. « J’offre des ateliers dans les écoles primaires et secondaires dans le cadre de l’activité Musée à l’école. Je voyage également dans le Nord québécois pour ajouter à mon bagage de connaissances. J’arrive justement de visiter des mines de fer du Labrador », a-t-il lancé.

 

En somme, pendant la seule journée du samedi, près de 140 visiteurs ont passé le seuil du Musée. Parmi ceux-ci, un groupe d’une quarantaine d’étudiants en technologie minérale du Cégep de Thetford se sont présentés dans le cadre de l’un de leurs cours.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des