Noyade à Flintkote : une question de sécurité?

Par Gabriel Jalbert
Noyade à Flintkote : une question de sécurité?

 

Vers 9h, des témoins qui arrivaient sur les lieux ont aperçu le plongeur inconscient qui remontait à la surface de l’eau. Des premiers soins lui ont été administrés, après quoi l’homme a été transporté au Centre hospitalier de Thetford Mines où son décès a été constaté. Les autorités ont confirmé que la victime était un homme de 47 ans de la région de Québec. À la demande de la famille, son identité n’a pas été dévoilée. Il s’agirait toutefois d’un plongeur qui avait derrière lui plusieurs années d’expérience.

 

Deux hypothèses soulevées


Selon François Gagnon, directeur du Service de la sûreté municipale de Thetford Mines, le plongeur aurait pu être victime d’un malaise ou d’un problème technique au niveau de son équipement. Ce dernier se serait gonflé d’air, ce qui aurait provoqué une remontée précipitée à la surface. « Un autre plongeur accompagnait la victime. En raison de la profondeur à laquelle il était, ce dernier devait respecter certains paliers lors de sa remontée et c’est pourquoi il n’a pas pu réagir rapidement. C’est à ce moment que les témoins sont entrés en jeu », souligne M. Gagnon.

 

Lorsque les témoins ont ramené la victime sur le bord de l’eau, ils ont dû la débarrasser de certains équipements lourds qui nuisaient considérablement à son transport. « Ces équipements se retrouvent actuellement au fond de l’eau. Des plongeurs de la SQ sont descendus jusqu’à 180 pieds de profondeur, mais les équipements n’étaient toujours pas visibles. On envisage actuellement une autre façon d’aller les récupérer », précise  François Gagnon.

 

Le corps de la victime a été envoyé à l’autopsie. La récupération de l’équipement qu’elle possédait au moment de l’accident permettra également d’éclaircir les circonstances de son décès. Ces procédures pourraient s’étendre sur plusieurs semaines.

 

Un site sécuritaire?


Jusqu’à maintenant, le site de plongée de l’ancienne carrière Flintkote dresse un bilan assez malheureux de l’année 2012. En effet, le 26 mai, soit près de deux mois jour pour jour avant la noyade de samedi dernier, Michel Marois de Québec succombait lui aussi à un accident de plongée dans les eaux de l’ancienne mine. L’homme de 49 ans pratiquait à ce moment la plongée récréative avec un collègue. Son décès avait été confirmé vers 18h30 le même jour. Notons également qu’il s’agit de la 4e noyade à survenir à Flintkote depuis 2007.

 

Le récent décès du plongeur de 47 ans a certainement ravivé quelques mauvais souvenirs pour Hélène Boutin, la veuve de Michel Marois. Cette dernière a affirmé au journal Le Soleil se questionner sur la sécurité du site. Si plusieurs personnes parlent d’un malaise, elle préfère pour sa part attendre les résultats de l’autopsie. Il est certain cependant qu’elle ne retournera jamais sur ce site.

 

De son côté, Guylaine Cloutier, propriétaire du site, affirme que la sécurité n’est pas en cause. « L’homme qui s’est noyé samedi dernier était un plongeur technique très expérimenté et minutieux. C’est même lui qui m’a aidé à installer les avertissements et les indications pour les plongeurs sur le site. On soupçonne vraiment qu’il a eu un malaise », a déclaré celle qui croit que les noyades des dernières années sont dues à l’achalandage qui a augmenté. « Je crois qu’on peut comparer ça à un accident de voiture. C’est malheureux, mais ce n’est habituellement pas la faute de la route. La plongée est un sport à haut risque et le maximum de sécurité est déjà en place. »

 

M. Gagnon du Service de police de Thetford Mines partage son opinion. « On ne croit vraiment pas que le site est en cause. La raison pour laquelle il y en a plus là qu’ailleurs c’est que c’est un site très prisé. L’armée vient s’y entraîner et la Sûreté du Québec aussi. Le site est simplement victime de sa popularité ».

 

En effet, le site de plongée de l’ancienne carrière Flintkote, très reconnu pour la transparence et la couleur turquoise de son eau, est fréquenté par plus de 2000 plongeurs par année. Sur son site Internet, Tourisme Région Thetford lance cependant un avertissement à tous les plongeurs : « Soyez vigilants en tout temps, car la forte transparence de l’eau peut être trompeuse ».

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des