« Hommage à Jacques Fugère » à la Station des arts

Par Caroline Leblond

C’est le 4 octobre dernier qu’a eu lieu, à la Station des arts de Thetford, le vernissage de l’exposition « Hommage à Jacques Fugère », qui présente une partie de l’œuvre de l’artiste peintre thetfordois.

Pour l’occasion, amateurs d’arts, artistes, famille et amis de l’homme s’étaient déplacés pour rendre compte de son immense talent. « La Station des arts ressemble aujourd’hui à une véritable succursale du Musée du Louvre », s’est exprimé l’échevin Paul-André Marchand, qui parlait au nom du maire Luc Berthold. Celui qui s’est maintes fois inspiré des paysages de la ville de Thetford pour réaliser ses toiles et ses photographies s’est vu chaudement applaudi par les personnes présentes pour l’occasion. « Par vos œuvres, vous nous inspirez dans notre volonté de faire voir le beau côté de notre ville. Ce sont des gens comme vous qui nous rendent fiers d’être Thetfordoises et Thetfordois », a ajouté le porte-parole du maire.

 

Une plaque commémorative de la Station des arts a été offerte à monsieur Fugère afin de souligner l’ensemble de sa prolifique carrière.

 

Jacques Fugère

 

Né à Thetford Mines en 1930, Jacques Fugère est séduit par les arts dès son jeune âge. À cette époque, l’élève de 10e année, malheureux, se voit offrir des cours de peinture gratuits par un frère du Collège LaSalle, qui lui transmet immédiatement la piqûre. Cependant, sa carrière artistique débute réellement aux ateliers Irénée où il travaille comme photographe. Dès lors, il obtient sa première récompense en étant nommé « Photographe de l’année 1967 » par l’Association des photographes du Québec. Fugère croit avoir trouvé sa voie. En 1973, après 25 ans de collaboration, il quitte finalement le studio qui lui a donné sa première chance pour fonder le studio « Jacques Fugère, photographe Inc. ».

 

L’artiste retourne ensuite à son premier amour, en 1978, alors qu’il met de côté la photographie au profit de la peinture. Pas moins de 4 200 œuvres, qui se retrouvent par la suite dans des galeries du Canada, des États-Unis et de l’Europe, sont réalisées au cours des années suivantes.

 

Or, le début des années 2000 sonne la fin de la carrière du peintre, qui dépose finalement ses pinceaux pour s’occuper des siens et de sa santé. Malgré ce retrait de la vie artistique, le nom de Jacques Fugère demeure, encore aujourd’hui, synonyme de « grand artiste de talent » pour les gens de la ville de Thetford.

 

Les amateurs d’art auront donc jusqu’au 11 novembre prochain pour admirer ses tableaux et photographies exposés à la Station des arts.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des