Double séquestration armée à Thetford

Double séquestration armée à Thetford

(Thetford Mines) Le 26 novembre à 19 h 51, la Sûreté municipale a reçu un appel pour signaler une dispute chez un voisin sur la rue Hébert dans le quartier St-Alphonse. Par la suite, un deuxième appel a été logé par une présumée victime qui aurait été séquestrée dans un appartement de la même rue. Les deux appels faisaient en fait référence au même événement.

Les policiers se sont rendus sur les lieux et ont procédé à l’arrestation de François Lafranchise pour avoir présumément agressé deux victimes. Le suspect serait allé à la rencontre de deux de ses voisins pour leur demander de l’aide, prétextant un dégât d’eau chez lui. Une fois à l’intérieur de son appartement, il aurait braqué une arme à feu sur ceux-ci. La séquestration aurait duré de quatre à cinq minutes car les présumées victimes ont réussi à s’enfuir et à se réfugier dans leur domicile pour contacter la police. Celles-ci n’ont pas subi de blessures physiques.

 

Le suspect a été détenu et ensuite conduit au Centre hospitalier de la région de l’Amiante pour une évaluation psychiatrique. Il a comparu au Palais de justice le 27 novembre pour faire face à quatre chefs d’accusation : 1) avoir braqué une arme à feu; 2) avoir en sa possession une arme en vue de commettre une infraction; 3) avoir en sa possession une arme prohibée car non titulaire d’un permis, à savoir un bâton télescopique et 4) avoir séquestré, emprisonné ou saisi de force les deux présumées victimes.

 

L’arme à feu en question est une arme à plomb, mais qui ressemble à une arme de poing de type pistolet. Celle-ci a été saisie et envoyée aux fins d’expertise afin d’en vérifier la vélocité. La vitesse de sortie du plomb pourrait en effet correspondre à celle d’une arme à feu et ainsi être considérée comme telle. Pour l’instant, tout porte à croire que ce serait bien le cas. (Source : Annie Gilbert, Sûreté municipale)

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des