La flamme des Jeux brûle à Thetford

Alors que plusieurs athlètes de la région reviennent à peine des Jeux du Québec d’hiver à Saguenay, la flamme des Jeux d’été du Canada 2013, présentés à Sherbrooke, faisait déjà le tour de la ville dimanche dernier. C’est ainsi que dix jeunes de Thetford Mines ont eu l’opportunité d’être porteurs de flambeau.

Chacun d’entre eux avait été sélectionnés par l’organisation des Jeux grâce à leurs saines habitudes de vie et par la façon dont ils se démarquent dans leur sport respectif. C’est en face du Centre Mario Gosselin que le départ et l’arrivée avaient lieu. Il s’agit d’un lieu mythique à Thetford Mines lorsque vient le temps de transporter un flambeau puisque c’est là qu’ont brûlé les flammes des Jeux du Québec de 1980 et de 2003, sans oublier le passage de la flamme des Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver en 2010.

 

Dans chacune des villes visitées par la flamme, le comité organisateur local doit désigner une « personnalité inspirante », quelqu’un qui a marqué sa communauté par son implication sportive. À Thetford Mines, c’est l’enseignant d’éducation physique à la retraite, Jacques Tétreault, qui a eu l’honneur d’être cette personne. « Tout au long de ma carrière, j’ai voulu encourager les enfants à bouger et à être bien dans leur peau. Ce qui était réjouissant en tant qu’enseignant c’était de voir ces jeunes réussir dans quelque chose qu’ils appréciaient et dans lequel ils mettaient tellement d’efforts, leur sport préféré », a-t-il relaté.

 

À la poursuite de son rêve

 

L’été dernier, Luis-Miguel Labrecque avait remporté la médaille d’or au 100 et 200 mètres en athlétisme aux Jeux du Québec d’été à Shawinigan. L’élève de la Polyvalente de Disraeli, qui s’entraîne parfois avec l’équipe universitaire du Rouge et Or de l’Université Laval à Québec, espère pouvoir courir à Sherbrooke au mois d’août prochain.

 

« Je m’entraîne plusieurs fois par semaine et dès que je le peux, je me rends à Québec pour m’entraîner au PEPS. Je fais beaucoup de sacrifices pour pouvoir faire les temps qu’il me faut, disait le jeune homme. Toutefois, je ne peux pas me permettre d’être très déçu si je n’y arrive pas, car j’ai commencé le sprint il y a à peine quelques mois », a-t-il partagé.

 

Porter la flamme avait une toute autre signification pour Raphaël Jacques qui a souffert d’obésité, mais qui a maintenant tout perdu ce poids qui pesait lourd sur ces épaules. « Être ici aujourd’hui c’est un véritable accomplissement. Cela me prouve à moi-même et à tous les autres que si on travaille fort et qu’on garde espoir, on peut réussir tout ce que l’on veut. L’activité physique a complètement changé ma vie », a avoué celui qui joue maintenant au football.

 

Les Jeux d’été du Canada seront présentés bien entendu à Sherbrooke, mais deux autres villes accueilleront également des compétitions, soit Magog et Coaticook. Ils seront au total plus de 4 200 sportifs à se disputer les honneurs dans 20 disciplines. 12 000 visiteurs sont attendus et plus de 5 000 bénévoles s’assureront que tout se déroule dans l’ordre. Les compétitions auront lieu du 2 au 17 août prochains.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des