Des lacs en dégradation

Des lacs en dégradation

Les principales activités récréatives recensées sur l’ensemble du bassin versant sont la pêche

La qualité de l’eau considérée comme très mauvaise à l’aval de la ville de Thetford Mines a un impact important sur les premiers lacs de la Haute-Bécancour, soit principalement les lacs à la Truite et William, dont l’état est en constante dégradation.

La situation a de quoi être préoccupante autour du lac William, générateur de plusieurs activités économiques et qui représente un pôle très important pour les activités récréotouristiques de la région. Les problèmes d’eutrophisation (l’accumulation de débris organiques, provoquant leur pollution par désoxygénation) qui y ont été recensés dans les dernières années mettent en péril la pratique de ces activités. Une grande partie de ces problèmes est attribuable aux rejets provenant des ouvrages municipaux.

À la sortie du lac William, l’eau de la rivière Bécancour s’améliore et affiche une qualité jugée satisfaisante. Cette amélioration se fait toutefois au détriment des lacs à la Truite et William qui captent et assimilent les apports polluants provenant de l’amont des lacs. « Les trois lacs sont en dégradation. C’est certain que les riverains peuvent avoir une part de responsabilité, mais considérant qu’ils sont dans un bassin versant et les analyses en amont, on sait qu’il y a un impact important du secteur de Thetford, les chiffres le démontrent bien », explique Simon Lemieux, directeur du Groupe de concertation des bassins versants de la zone Bécancour (GROBEC).

La présence de fleurs d’eau de cyanobactéries (algues bleu-vert) a été fréquemment observée dans ces plans d’eau. Ces dernières peuvent libérer des toxines potentiellement nocives pour la santé humaine. Ainsi, lorsque leur présence est observée, les directions de santé publique recommandent d’éviter tout contact direct avec l’eau. Le phénomène s’étend habituellement sur plusieurs semaines.

Pour le moment, la situation ne tend pas à s’améliorer. Pour obtenir une meilleure qualité d’eau, des actions doivent être prises par la Ville de Thetford Mines, selon M. Lemieux. « Ça va aller avec la rapidité d’exécution des travaux en amont liés au traitement des eaux usées et la stabilisation des haldes ».

Substances toxiques dans la chair de poisson

Les populations de poissons peuvent également être affectées par certaines substances toxiques comme le mercure, les BPC, le DDT, le mirex, les dioxines et les furanes. Il est possible d’obtenir des informations sur la consommation mensuelle sécuritaire de repas de poisson d’eau douce pêché dans le bassin de la rivière Bécancour sur le site Internet du ministère.

L‘ensablement se poursuit

Tout comme le lac à la Truite, le lac William semble se remplir de sable par le biais de ses cours d’eau et de l’érosion. Pour remédier à ce problème, l’Association du lac William compte demander la collaboration de la municipalité de Saint-Ferdinand afin de mettre sur pied un projet de désensablement, tout en travaillant de concert avec l’Association du lac à la Truite d’Irlande et Verte Irlande vivant la même situation.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des