Laurent Lessard éclaboussé à la Commission Charbonneau

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier
Laurent Lessard éclaboussé à la Commission Charbonneau
Laurent Lessard aurait fermé les yeux quand un entrepreneur lui a parlé de la gourmandise du dirigeant syndical Gérard Cyr.

THETFORD – Le nom de Laurent Lessard est sorti, hier, à la Commission Charbonneau alors qu’un entrepreneur a affirmé avoir déjà tenté d’informer le député de Lotbinière-Frontenac, ancien ministre du Travail, des problèmes encourus avec le dirigeant syndical Gérard Cyr. 

L’entrepreneur en question, Serge Larouche de Ganotec, a déclaré avoir versé à M. Cyr un pourcentage des contrats obtenus dans les raffineries Shell et Pétro-Canada, soit un montant de 1,2 millions $. Le témoin s’est aussi plaint de l’influence du dirigeant syndical, qui avec sa main mise sur les chantiers, pouvait ralentir les travaux à sa guise.

Lors que le commissaire Renaud Lachance a demandé à M. Larouche s’il avait dénoncé les agissements de M. Cyr, l’entrepreneur a affirmé en avoir parlé personnellement à M. Lessard en plus d’en avoir informé, par le biais d’un avocat, le président de l’époque de la Commission de la construction du Québec (CCQ), André Ménard.

« Une fois ou deux j’ai parlé au ministre du Travail. J’ai parlé soit directement à la CCQ, soit demandé à un avocat de parler à la CCQ. C’est assez difficile de se faire entendre, a répondu M. Larouche. Je me souviens d’avoir parlé au ministre du Travail en 2005 dans un hôtel à Trois-Rivières, il y avait d’autres entrepreneurs présents. On parlait de Gérard (Cyr) du local 144 », a-t-il ajouté

« On ne touche pas à ça », aurait été la réponse donnée par Laurent Lessard à M. Larouche.

À lire: Les réactions de Laurent Lessard

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des