Première saison satisfaisante pour Loïk Poudrier en Suisse

Première saison satisfaisante pour Loïk Poudrier en Suisse

Le fils de Serge Poudrier a accumulé une bonne partie de ses 21 points dans la seconde moitié de saison.

Lorsque Loïk Poudrier a disputé son dernier match au hockey junior comme joueur de 20 ans dans l’uniforme des Foreurs de Val-d’Or en avril dernier, son plan était déjà tracé qu’il poursuivrait sa carrière professionnelle en Suisse avec le HC Ajoie dans la Ligue nationale B. 

Une expérience qu’il a grandement appréciée. « Ça a été plaisant juste pour retrouver le côté du hockey suisse et le style de vie qui va avec. Comme plusieurs joueurs travaillent l’après-midi, les entraînements ont lieu le matin et on dispute deux parties par semaine, donc il y a place pour la vie familiale », affirme celui qui a fait une partie de son hockey mineur à Lausanne où son père Serge a joué pendant quelques saisons.

Sur le plan hockey, il explique que la différence entre le jeu nord-américain et européen se situe sur l’aspect physique. « En Suisse, les joueurs sont moins gros mais ça patine beaucoup plus vite en raison des plus grandes patinoires. » Côté adaptation, ça a été moins facile. « Au début, je voulais trop bien faire. Je me mettais trop de pression sur les épaules et j’ai mis un peu de temps à voir le fonctionnement. »

Tout s’est mis à bien aller dans la seconde portion du calendrier. « Je n’ai pas performé comme je l’aurais voulu dans la première moitié. Habitué de jouer au centre, on m’a fait évoluer à l’aile gauche jusqu’en décembre. Par la suite je me suis mis à jouer comme je suis capable », indique celui qui a marqué six buts et ajouté 15 aides pour 21 points en 43 parties.

Il aurait pu demeurer en Amérique du Nord et évoluer dans l’East Coast League ou dans la Ligue américaine mais il craignait l’instabilité. « J’aurais pu aller jouer dans ces circuits, mais j’aurais voyagé plus et j’aurais sans doute fait la navette entre les deux ligues. En venant en Suisse, il y avait une certaine stabilité et c’est ça que je recherchais », de dire l’attaquant qui a soulevé la coupe Memorial en 2012 avec les Cataractes de Shawinigan.

Comme son équipe d’Ajoie a terminé la saison régulière sur une série de cinq défaites et a été exclue des séries par un point, Loïk Poudrier a eu la chance de terminer sa saison en s’alignant avec le HC Ambri dans la Ligue nationale A. « De m’aligner avec une équipe de ce calibre, c’est un plus pour mon développement », affirme le hockeyeur dont l’objectif est de faire le saut dans cette ligue d’ici deux ou trois ans.

Son contrat d’une durée d’un an avec le HC Ajoie a pris fin avec le dernier match du calendrier. La saison prochaine, il évoluera pour le HC La Chaux-de-Fonds où il a conclu une entente d’un an plus une année d’option s’il ne joue pas dans la Ligue A.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires