Une valeur remise en doute

Une valeur remise en doute
Roger Demers a refusé de répondre aux questions des journalistes jusqu'à maintenant à la suite de la parution du reportage.

THETFORD – Dans un reportage de La Presse + publié lundi, plusieurs doutes sont émis quant à la provenance des voitures de la collection de la famille Demers. Selon le journaliste Denis Arcand, plusieurs « histoires ne tiennent pas la route ».

L’article fait mention de plus d’une voiture qui, après vérification, n’ont pas l’origine racontée par Roger Demers lorsque le journal s’est rendu sur place, notamment celles ayant supposément appartenues à Elton John, Michael Jackson et Jean Harlow.

La Presse a enquêté sur la provenance des voitures et a pu retracer leurs véritables propriétaires, un homme de Laval dans le cas de la Jaguar XJ220 d’Elton John et une famille californienne dans celui de la Vector M-12 de Michael Jackson. Les anciens propriétaires prétendent que jamais ces mêmes voitures n’ont appartenu aux deux vedettes. La Cord L-29 de Jean Harlow serait quant à elle une réplique construite récemment.

L’article fait également mention de plusieurs autres anomalies et quand le journaliste a tenté d’avoir les commentaires de Roger Demers à la suite de ces découvertes, l’homme d’affaires n’a jamais donné suite à sa deuxième demande d’entrevue la semaine dernière. Il avait également refusé de montrer les documents attestant de l’authenticité des voitures.

Prudence pour le maire de Thetford Mines

Intéressé depuis un bon moment à accueillir la collection de voitures de la famille Demers, le maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau, s’est fait prudent à la suite de la parution du reportage de La Presse +.

« C’est un dossier qu’on travaille avec prudence à la Ville depuis le début. Il y a un comité qui a été créé et jusqu’à maintenant, nous n’avons pas investi de sommes d’argent, que du temps », a admis le maire.

Selon lui, la Ville n’en est qu’encore à amasser les données et n’a pas encore pris de décision sur ce qu’elle allait faire avec le dossier.

« Ce qui est sorti dans La Presse +, ça vient ajouter à l’information qu’on a dans le dossier. Nous n’allons pas aussi vite que tout le monde aurait voulu puisque nous avons toutes sortes de vérifications à faire. J’imagine que l’information qui se retrouve dans le reportage nous aurait été transmise éventuellement », a soutenu M. Brousseau.

Les dernières informations concernant la collection de voitures ne mettent pas un terme aux intentions de la Ville de Thetford Mines, a ajouté le maire, mais elle continuera d’analyser le dossier.

Victoriaville et Drummondville réagissent

Les Villes de Victoriaville et Drummondville sont elles aussi intéressées par la collection des Demers. Pendant que le maire de Drummondville se fait aussi prudent, celui de Victoriaville a qualifié les informations de « douche froide ».

Selon le maire de Victoriaville, Alain Rayes, toutes ces informations « ébranlent un peu tout le monde » et « mettent du plomb dans l’aile » à ce projet de créer un musée. Il ne ferme cependant pas la porte, mais il précise que si le projet se réalisait à Victoriaville, ce serait avec des partenaires privés.

S’étant déjà dit intéressé à accueillir cette collection, le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, ne remet pas systématiquement en cause ce projet, manquant d’information sur l’enquête et sur la version de Roger Demers.

Pour lui, ce qui importe d’abord, c’est de valider la valeur économique du projet. Il ajoute également que si jamais le musée voyait le jour à Drummondville, des certificats d’authenticité assureraient l’exactitude des informations véhiculées sur la collection.

Roger Demers reste muet

Le COURRIER FRONTENAC a tenté plusieurs fois de rejoindre Roger Demers sans succès. Le responsable du projet dans la famille n’a encore voulu répondre à aucun journaliste à la suite du reportage de La Presse +.

Mentionnons également qu’il a refusé de faire visiter la collection au journal local alors qu’il a pourtant accueilli le journaliste de La Presse et ceux de Quebecor.

(Avec la collaboration de Caroline Lepage et Hélène Ruel)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires