Arthabaska appauvrit Saint-Ferdinand pour mieux s’enrichir

Arthabaska appauvrit Saint-Ferdinand pour mieux s’enrichir
Opinion

C’est avec une extrême déception que la population de Saint-Ferdinand a appris que le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) d’Arthabaska-et-de-L’Érable avait pris la décision de fermer notre centre d’hébergement. À peine commencions-nous à nous relever de la fermeture de l’Hôpital Saint-Julien qu’une autre tuile tombe sur notre communauté. Jamais, nous avait-on dit, nous ne fermerons la Maison du Sacré-Coeur.

On nous donne comme raison que quelques familles de la MRC d’Arthabaska se plaignent de la trop longue distance pour venir voir leurs parents quelques fois par mois alors que près d’une vingtaine d’employés auront à faire 100 km chaque jour pour aller travailler, ce qui affectera leur revenu à la baisse de plusieurs centaines de dollars par mois sans compter les risques de la route.

Sans aucune discussion ni consultation avec la clientèle, les familles, les élus et les employés, le CSSSAE ferme notre centre et ses 27 places de soins de longue durée pour ne conserver que six places semi-autonomes (RI) dans la communauté. Plus rien pour nos aînés en perte d’autonomie sévère qui devront s’exiler vers Victoriaville d’ici la date prévue de fermeture le 30 juin.

Un centre d’hébergement dans un village, c’est plus qu’un simple édifice. Depuis 1919, des centaines de nos parents y ont rendu leurs derniers soupirs et voilà que nous, qui sommes enracinés ici par amour de notre village, allons voir disparaître la maison de notre dernier repos. Mais que pensent les décideurs qui sont dans ce cas-ci nos voisins de la MRC d’Arthabaska, nous déshabiller pour mieux se vêtir.

Ceci n’a aucun sens, d’un côté nous cherchons à revitaliser les régions et de l’autre nous déménageons les services vers les grands centres. Il est important que tous les acteurs interviennent pour briser ce cercle vicieux. Enlever des services sous prétexte que nous ne sommes pas assez nombreux avec pour conséquences que des personnes quittent notre milieu pour se rapprocher des services, et de nouveau on revient nous enlever d’autres services parce que notre population diminue. Cet édifice vient tout juste d’être rénové : cuisine neuve, système de chauffage, murs extérieurs, et on annonce sa fermeture. Cherchez l’erreur…

Les élus de Saint-Ferdinand ont été mis au courant quelques heures avant la population de la décision de fermer la Maison du Sacré-Cœur. Pourquoi? Les dirigeants du CSSSAE ont-ils manqué de courage ou de respect?

Cette décision est inacceptable et irrespectueuse envers nos citoyennes et citoyens et nous demandons formellement aux dirigeants du CSSSAE de revenir sur leur décision et de maintenir la mission de la Maison du Sacré-Coeur de Saint-Ferdinand et d’encourager son personnel à continuer dans la même voie, soit offrir des soins de santé de qualité à nos aînés et de les accompagner humainement dans leur dernier voyage.

 

Le conseil municipal de Saint-Ferdinand

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires