Ghislaine Gervais: la passion d’écrire

Ghislaine Gervais: la passion d’écrire
Pour Ghislaine Gervais

Dotée d’un solide sens de l’humour et d’une bonne humeur contagieuse, Ghislaine Gervais est installée dans la région de Thetford Mines depuis 1971. Actuelle directrice générale de la Société de généalogie et d’histoire de la région de Thetford Mines (SGHRTM), elle a publié de nombreux ouvrages et articles sur la généalogie et l’histoire de la région.

Au fil d’une conversation avec Mme Gervais, on apprend vite qu’elle écrit beaucoup pour les enfants et pour les adolescents qui, souvent, se voient remettre un conte ou un récit unique et exclusif.

Ghislaine Gervais est originaire de Trois-Rivières. Infirmière licenciée, elle a œuvré à l’Hôpital St-Joseph et au Centre hospitalier de la région de l’Amiante où elle a réalisé quelques projets spéciaux. Pendant ces années, le mouvement scout, le club de natation Les Équinoxes et les équipes de Génies en herbe ont bénéficié de son dévouement et de son bénévolat.

Déjà active dans les années antérieures au sein des sociétés de généalogie et d’histoire de Trois-Rivières et de Montréal, Mme Gervais joint les rangs de la Société de généalogie et d’histoire de la région de Thetford Mines en 1989.

D’où lui vient cette passion pour la généalogie et, du coup, pour l’histoire? « Cette passion, je la dois à ma grand-mère. Je me souviens que les jours de mauvais temps, elle sortait ses grands albums de photos que l’on feuilletait et je l’écoutais raconter plein d’histoires au sujet des gens qui apparaissaient sur ces photos. En plus d’un fort esprit de famille, ma grand-mère avait une mémoire phénoménale. Plus âgée, je prenais des notes. »

Quant à l’amour de l’écriture, Ghislaine Gervais affirme l’avoir développé dès qu’elle a commencé à apprendre à lire et à écrire. « L’écriture est essentielle pour moi. Tous les jours. C’est plus qu’une passion. »

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des