Immobilier : 2014 est moins bonne que prévu

La morosité du marché immobilier au cours de la première moitié de l’année force la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) à réviser ses prévisions. L’organisme croit maintenant que le marché continuera son déclin en 2014.

Il y aura 70 000 transactions au Québec en 2014, si la prévision révisée se concrétise. Cela représente un recul de 2% par rapport à l’année précédente. Rappelons que le nombre de transactions a reculé de 8% en 2013.

«Le début d’année a été plus lent qu’anticipé, le nombre de transactions au Québec ayant reculé de 5% au cours des cinq premiers mois par rapport à la même période en 2013, constate Paul Cardinal, directeur du service Analyste du marché de la FCIQ. Il nous apparaît donc maintenant plus plausible que la hausse de 3% des ventes que nous avions initialement prévue fasse plutôt place à une baisse modérée.»

La FCIQ note d’ailleurs que le nombre de propriétés à vendre a augmenté de 9% au cours des cinq premiers mois et que les délais de vente moyens se sont allongés.

Malgré le contexte plus favorable aux acheteurs, les prix devraient résister. Le prix médian de la maison familiale devrait croître de 1% cette année. Cette prévision demeure inchangée.

L’organisme espère que le marché reprendra «un peu de tonus en 2015» avec une «légère» augmentation du nombre de ventes. Le marché de la copropriété continuera d’être à l’avantage des acheteurs tant à Montréal qu’à Québec, prédit l’organisme.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires