« Adieu Donat et merci pour tout »

THETFORD. La région a perdu l’un de ses ambassadeurs le vendredi 27 juin. En effet, l’ancien homme d’affaires Donat Grenier est décédé à l’âge de 87 ans, laissant derrière lui un immense héritage.

Plus de 300 personnes sont d’ailleurs venues lui rendre un dernier hommage lors de la cérémonie funéraire célébrée à l’église Saint-Alphonse, samedi matin. Des membres de sa famille, mais également des amis et plusieurs dignitaires étaient présents pour l’occasion.

« C’est la population de Thetford Mines qui m’a aidé à devenir ce que je suis, c’est pourquoi je veux lui en remettre le plus possible en reconnaissance de ce qu’elle a été pour moi », a-t-il affirmé à maintes reprises.

Celui qui était autrefois copropriétaire des magasins d’alimentation Grenier & frères et vice-président de la compagnie Aligro est notamment connu pour avoir « épousé » plusieurs causes dans les 30 dernières années. Plus précisément, celles des personnes âgées et à mobilité réduite, les jeunes, ainsi que le secteur de la santé.

Il a, entre autres, remis un montant de 4,5 millions $ pour l’achat et l’implantation d’un équipement d’imagerie par résonance magnétique au Centre de santé et de services sociaux de la région de Thetford (CSSSRT), en juin 2010. Ajoutons à cela plus de 300 000 $ pour l’aménagement de l’auditorium de l’hôpital et 600 000 $ pour rénover la cafétéria.

En tout, sa participation financière s’élève à plus de 7 millions $ pour la réalisation de différents projets dans le domaine de la santé uniquement.

« Il a tellement donné à la région. C’est la moindre des choses d’être ici pour lui rendre un dernier hommage », a mentionné le maire Marc-Alexandre Brousseau, quelques minutes avant les funérailles.

Le conseil municipal de Thetford Mines se penchera au cours des prochaines semaines sur différentes options en vue de lui démontrer plus concrètement sa gratitude.

Un internaute a récemment lancé l’idée de changer le nom du boulevard Frontenac pour lui donner celui de Donat Grenier. Le maire Brousseau a mentionné au COURRIER FRONTENAC que c’est une idée parmi d’autres qui sera analysée par l’ensemble des élus.

Également présent à l’église, le ministre et député de Mégantic-L’Érable, Christian Paradis, estime qu’il était de son devoir de rendre un dernier hommage au disparu. « Je l’ai dit souvent pendant son vivant, si tous les comtés avaient un Donat Grenier, le pays s’en porterait mieux. »

« Aujourd’hui, on tourne la page. C’est un homme qui a changé la région, un homme investi dans son milieu. Je ne pense pas en rencontrer un autre comme lui dans ma vie. J’aurais parcouru bien des kilomètres pour ne pas manquer cette cérémonie », a pour sa part exprimé le ministre et député de Lotbinière-Frontenac, Laurent Lessard.

L’abbé Réjean Lussier, qui a présidé la cérémonie, avait également une pensée pour le défunt. « Le mot qui revient souvent lorsque l’on pense à Donat Grenier est générosité. C’était un homme très croyant et qui vivait en relation avec Dieu. »

Notons que la Ville de Thetford Mines a mis son drapeau en berne le jour et la veille des funérailles de M. Grenier. Des pancartes ont aussi été installées à plusieurs endroits dans la municipalité en guise de reconnaissance.

Un peu d’histoire sur la famille Grenier

Né le 8 juin 1927 à Thetford Mines, Donat Grenier a pris goût au milieu des affaires assez tôt. C’est en 1950, accompagné de ses frères Raoul, Paul-Émile et Hervé, qu’il a ouvert sa première épicerie dans le quartier Mitchell.

En l’espace de 20 ans, le quatuor familial se retrouva à la tête de six épiceries portant le nom de Grenier & frères. Cette compagnie change ensuite de nom pour devenir Aligro, un chef de file dans la province.

En 1984, elle réalise un chiffre d’affaires de 550 millions $ avec l’aide de ses 1200 employés. Deux ans plus tard, la société est vendue à Steinberg.

Voici quelques faits saillants

– Don de 100 000 $ dans le cadre d’une campagne de financement pour la relance du Centre de ski du Mont Adstock en 1998.

– Nommé « Personnalité de l’année 1999 » pour la grande région de l’Amiante.

– M. Grenier a reçu une médaille de la reine Élisabeth II à titre de bâtisseur de la région par le sénateur Raymond Setlakwe en 2001.

– Président d’honneur et solliciteur officiel pour la grande campagne de financement au profit de la Fondation de l’hôpital de la région de Thetford en 2001-2002. Un montant de 2,5 millions $ avait été amassé, du jamais vu.

– Membre du comité organisateur et généreux donateur pour la rénovation de l’église Saint-Alphonse.

– Le 28 mai 2006, lors d’une grande cérémonie à Sainte-Marie-de-Beauce où prenaient place plus de 1000 convives, M. Grenier a été nommé, par le premier ministre Jean Charest, « Grand libéral provincial pour le comté de Frontenac ».

– Don de 550 000 $ pour les installations des soins palliatifs au CSSSRT, à la Résidence Denis-Marcotte, à l’ancien hôpital Saint-Julien de Saint-Ferdinand, ainsi qu’à la résidence pour personnes âgées René Lavoie de Disraeli.

– Organisateur de nombreux repas au bénéfice des organismes communautaires de la région.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires