Krav Maga : survivre, par tous les moyens

Il est difficile de prévoir comment nous réagirions face à une agression, mais il y a un moyen de bien s’outiller pour une telle situation: le Krav Maga. Cette technique de combat israélienne, adoptée par de nombreuses troupes d’élite et services de renseignement internationaux, sera enseignée dès le 15 septembre, à l’École Saint-Louis du secteur Black Lake.

« Le but est de sauver sa vie », explique Yves-Marie Menguy, instructeur de Krav Maga affilié à l’Israeli IMI System. Cette méthode d’auto-défense vise à repousser tous les types d’attaque. « L’objectif est d’apprendre à survivre à une agression dans la rue, mais aussi de venir en aide à une personne agressée et à protéger une tierce personne », explique celui qui enseigne le Krav Maga depuis cinq ans à Québec.

Et comme il est question de survie, tous les coups sont permis, que ce soit dans les yeux, dans la gorge et même dans les parties génitales. Il n’existe donc pas de compétition de Krav Maga. Il s’agit d’une technique adaptée à la réalité. « J’ai fait beaucoup d’arts martiaux, mais ils ont tous leurs particularités. Au judo, on fait des projections, l’aïkido travaille les clés, le karaté implique les poings et les pieds, mais ça cadre moins bien dans la réalité. Les attaques ne sont pas réalistes. Le souci n’est pas de performer dans la rue », explique M. Menguy.

Principes

Le Krav Maga a comme objectif d’éviter des blessures à ses adeptes en leur apprenant à mesurer les risques et éviter le danger. Un des principes est également de contre-attaquer de la manière la plus rapide et efficace possible et d’appliquer une réaction appropriée dans les circonstances. On apprend à frapper avec exactitude à n’importe quel point vulnérable et d’utiliser tout instrument ou objet à portée de main. « C’est une méthode qui se base sur les réflexes humains », ajoute M. Menguy.

Les élèves apprendront à faire face à toutes sortes d’attaques, comme des agressions avec des objets contondants ou une arme à feu. Il existe pratiquement autant de techniques que de formes d’attaques, selon l’instructeur. Raison pour laquelle cette méthode d’auto-défense a la cote auprès de policiers, de gardiens de sécurité, mais aussi au sein de troupes d’élite internationales et de services de renseignement (Mossad, FBI, unités SWAT, etc.).

Conditionnement

M. Menguy précise que ce cours est conçu pour tous les types de personnes, jeunes ou vieux, en forme ou pas. « Le but est de les prendre où ils sont au début et de les tirer vers le haut », souligne-t-il. Comme une technique ne peut être très bien appliquée sans un minimum de forme physique, les séances impliquent du conditionnement en lien avec ce qui sera enseigné.

En bref

– Inventé par Imi Sde-Or Lichtenfeld

– Déclassifié « secret défense » par Israël en 1964

– Signifie « combat avec contact » en hébreu

– Enseignement répandu dans les écoles publiques et les centres éducatifs du ministère de l’éducation israélien

Les cours auront lieu le lundi de 18h30 à 20h30 à l’École Saint-Louis à partir du 15 septembre. Un forfait pour 12 cours est offert. Pour plus d’information, kravmagaquebec@yahoo.ca ou 418 524-9096.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des