Thetford Mines : la ville québécoise la plus entrepreneuriale

THETFORD. Thetford Mines arrive en tête des villes québécoises les plus favorables à l’entrepreneuriat dans l’édition 2014 du classement de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI). On retrouve également la municipalité au 11e rang parmi les 121 villes canadiennes analysées.

Selon l’économiste et coauteur de l’étude, Simon Gaudreault, la Ville de Thetford Mines s’est particulièrement démarquée par son adhésion au programme PerLe en septembre dernier, un site d’information en ligne permettant aux entreprises de consulter les permis et licences requis pour démarrer et développer une entreprise. « L’adhésion de la Ville à ce programme l’a beaucoup aidé à se retrouver à la première position du top 5. Ce ne sont pas toutes les municipalités qui y figurent. Cela lui a donné des points supplémentaires. »

M. Gaudreault estime que, malgré tous les défis à relever, Thetford Mines semble bien réussir sa transition postamiante. « Le marché de l’emploi est assez rigoureux. De plus, plusieurs investissements chez des employeurs locaux ont été annoncés et des entrepreneurs aident à favoriser la nouvelle économie de la région et à la diversifier. Tout cela se combine parce qu’il n’y a pas qu’un seul facteur qui peut expliquer le dynamisme entrepreneurial », a-t-il ajouté.

Une nouvelle qui fait du bien

Le directeur général de la Société de développement économique de la région de Thetford (SDE), Luc Rémillard, a d’abord tenu à féliciter les entrepreneurs et tous les partenaires dans le milieu. « Nous sommes là pour préparer le jardin et quand nous voyons que ça pousse, c’est une bonne nouvelle pour la région. Nous travaillons à mettre les conditions nécessaires en place et à développer l’esprit entrepreneurial sur le territoire. »

M. Rémillard n’est toutefois pas surpris que Thetford Mines se retrouve au premier rang du classement des villes québécoises. « Nous en parlons depuis un bon bout de temps et nous le ressentons sur le terrain, car il y a beaucoup d’activités. Le fait que ce soit une organisation indépendante qui, avec ses propres statistiques, nous classe au premier rang, cela vient simplement confirmer que ce que l’on ressent comme climat dans la région », a-t-il confié.

Le directeur général de la SDE est toutefois conscient que tout n’est pas gagné et qu’il reste encore d’importants défis à relever en ce qui a trait à la main-d’œuvre, à la productivité, à l’innovation et au financement de tous les projets qui sont sur la table.

Un message pour les détracteurs?

Luc Rémillard ne pense pas que le fait que Thetford Mines se retrouve au premier rang du classement fera taire ceux qui se plaisent à dire que la région se meurt et que rien n’est fait pour diversifier l’économie locale et régionale.

« Je crois que plusieurs sont ancrés dans la perspective que s’il n’y a plus de mines, il n’y aura plus jamais rien alors que ça bouge énormément. Nous tentons depuis dix ans de faire passer le message dans le milieu et de transmettre la bonne nouvelle, mais il y aura toujours un noyau qui ne voit pas ce qui se passe. De toute façon, c’est gens-là on s’en occupe plus ou moins. On avance », a-t-il dit.

Ce dernier admet toutefois que la région aura besoin de l’appui des gouvernements puisqu’elle a un passif minier assez important. « L’exploitation minière représentait tout près de 17 millions $ dans notre économie annuellement et nous ne l’avons pas remplacé. Nous avons beau être créatifs, c’est un enjeu qui demeure primordial et nous allons continuer à travailler là-dessus », a-t-il conclu.

Une liste d’indicateurs

Un indice composé de 14 indicateurs regroupés dans trois catégories spécifiques (la présence, la perspective et les politiques) est calculé de manière à établir une cote relative sur 100 pour chaque collectivité analysée.

Pour mesurer le dynamisme entrepreneurial d’une ville, la FCEI utilise notamment la concentration d’entreprises, le taux de démarrage d’entreprises, les perspectives et le niveau d’optimisme des chefs d’entreprise, ainsi que les politiques fiscales et réglementaires de l’administration locale.

Thetford Mines a obtenu une cote de 64, devant Saint-Georges à 63, Rouyn-Noranda et Victoriaville à 60 et Rivière-du-Loup à 59.

Sur le même sujet : Un bel argument de vente pour la région

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires