L’histoire de Vimy-Ridge immortalisée dans un livre

L’histoire de Vimy-Ridge immortalisée dans un livre
L'auteure Céline Roy

THETFORD. L’auteure Céline Roy a procédé au lancement de son plus récent ouvrage «Vimy-Ridge, mon village minier sur la crête», le mardi 28 octobre, dans les locaux de l’Office de tourisme de la MRC des Appalaches.

Originaire de l’endroit, Mme Roy a travaillé pendant 25 ans pour la municipalité d’Irlande à titre de secrétaire, trésorière et directrice générale. Elle a contribué de très près à la mise en place du Circuit de découverte des Chemins Craig et Gosford en plus d’être membre fondatrice de la Fondation Héritage Maple Grove pour la sauvegarde de l’église anglicane Holy Trinity.

C’est d’ailleurs cette implication qui lui a donné la piqûre de l’histoire régionale. «C’était pour moi un projet de retraite. Mes recherches se sont étalées sur une période de dix ans, mais je dois dire j’étais quand même au travail entre temps. J’ai consulté les archives municipales et paroissiales. D’une rencontre à l’autre, je suis parvenue à faire ce livre.»

Dans cet ouvrage de 220 pages, on y découvre environ 200 photos, l’histoire de Vimy-Ridge à travers les grands et les petits événements de la vie quotidienne de 1917 à aujourd’hui. Mme Roy explique l’origine du nom, le patrimoine bâti, la colonisation, la vie paroissiale, la vie communautaire, l’exploitation minière, les événements spéciaux tragiques et bien d’autres sujets.

Son livre, qui est disponible au bureau de l’Office de tourisme et à la Librairie L’Écuyer de Thetford Mines, suscite déjà beaucoup d’intérêt. «J’ai fait imprimer 250 exemplaires et il n’en reste qu’une cinquantaine de disponibles. Je devrai possiblement en faire réimprimer», a mentionné l’auteure.

 

 

 

 

S.O.S. Patrimoine

Dans les derniers mois, des membres du comité organisateur des Journées du Patrimoine ont eu connaissance de cas où des documents et des objets avec une valeur patrimoniale ont été jetés aux ordures.

Choqués par cet état de fait, le comité et l’Office de tourisme ont décidé d’agir rapidement dans le but d’aider la population et les organismes à éviter l’irréparable. «Chaque fois que nous jetons des documents ou des objets à la poubelle, ce sont des traces indélébiles de notre histoire que nous perdons», a mentionné le conservateur Guy Toupin.

Les gens peuvent alors contacter la ligne S.O.S. Patrimoine au 418-423-3333. Dans les 72 h qui suivront, une personne accréditée prendra une photo et demandera plus d’information sur l’objet ou le document en question. Par la suite, une évaluation et un diagnostic seront faits par M. Toupin qui donnera des conseils sur les différentes alternatives.

«Nous croyons que cette procédure simple, rapide et transparente permettra d’éviter la destruction de documents ou d’objets qui sont reliés à la petite ou à la grande histoire de nos familles ou de nos communautés», a indiqué Denis Bourassa, commissaire au tourisme.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des