L’histoire du Canton de Wolfestown est portée à l’écran

L’histoire du Canton de Wolfestown est portée à l’écran
Les artisans du film historique

SAINT-JULIEN. La population a récemment été invitée à participer au tournage d’un court métrage amateur portant sur les débuts de la municipalité, «Il était une fois Saint-Julien».

Le film sur les débuts du Canton de Wolfestown comportait trois volets distincts. France-Anne Blanchet a d’abord reconstitué l’histoire de son village afin d’écrire les textes de ce qui devait devenir une pièce de théâtre. Dans un deuxième temps, des ateliers de théâtre, à raison de deux fois par semaine, ont été offerts aux enfants de l’OTJ. L’objectif étant de former les comédiens et de travailler les scènes.

Le projet a pris un autre tournant, lorsqu’au terme de la session d’été, Mme Blanchet ne parvenait pas à réunir tous les participants, de manière régulière, pour les répétitions. «Je devais trouver une solution. Le projet comportait une performance publique qui devait avoir lieu. J’ai eu l’idée de réaliser un film que l’on tournerait en une seule journée, sans trop savoir dans quoi je m’embarquais. Je n’avais jamais fait ça», avoue France-Anne Blanchet.

«Le coup de génie a été de convaincre Pierre Sévigny de m’assister. Il a été fabuleux! Son expertise en direction d’acteurs et son oeil de cameraman averti m’ont confortée pour la réussite de ce projet.»

Passer toute une journée enfermés pour pratiquer et tourner n’est pas chose facile, surtout pour des amateurs. «Je tiens à remercier publiquement Huguette Routhier, qui a accepté sans hésiter d’incarner le rôle principal, soit celui de la grand-mère. Malgré le stress et le trac, elle a fait un super boulot. Merci aussi aux figurants qui ont pris la peine de se costumer pour le tournage de la dernière scène tournée dans l’église. Ensemble, nous avons écrit une nouvelle page de l’histoire de notre communauté», d’ajouter Mme Blanchet.

Le film devrait être présenté à la population de Saint-Julien, d’ici la fin de l’année. Il sera éventuellement disponible sur Internet, afin que l’histoire de la région puisse voyager. 

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des