La Ville a terminé l’année 2013 dans le vert

La Ville a terminé l’année 2013 dans le vert
Le conseil municipal de Thetford Mines

THETFORD. L’exercice financier 2013 a permis à la Ville de Thetford Mines de dégager un excédent de fonctionnement de près de 1,8 million $ sur un budget totalisant plus de 41 millions $. Au 31 décembre dernier, le surplus accumulé était à 5,4 millions $.

Dans le rapport du maire sur la situation financière, on apprend aussi que la Municipalité a réalisé pour 16,7 millions $ de dépenses en immobilisations en 2013 et que la dette à long terme se situait à près de 54 millions $.

Pour l’année en cours, le Service des ressources financières de Thetford Mines prévoit le respect de l’équilibre budgétaire. Le programme triennal d’immobilisations prévoyait des dépenses de l’ordre de 7,9 millions $.

Ce montant incluait une somme de 1,8 million $ pour le projet de mise aux normes de l’eau potable. Jusqu’à présent, des investissements de plus de 5 millions $ ont été réalisés en immobilisations.

Rémunération et allocation de dépenses

Le salaire du maire de Thetford Mines, Marc-Alexandre Brousseau, est établi à 79 455 $. Une allocation de dépenses de 15 794 $ s’ajoute à ce montant. Les conseillers municipaux touchent quant à eux un salaire annuel de 16 794 $ en plus d’une allocation de dépenses de 8397 $.

Que réserve la prochaine année?

Le maire Brousseau estime que l’année 2015 en sera une de changements en raison de la période d’instabilité en ce qui a trait aux structures régionales. Il fait principalement référence à l’abolition possible des conférences régionales des élus et des centres locaux de développement.

 

 

«Leur abolition aura beaucoup d’impacts chez nous et sur les nouvelles responsabilités que la Ville ou la MRC des Appalaches pourraient obtenir. Cela ressemble davantage à un transfert de la charge fiscale vers le palier municipal et il est possible que cela finisse par se refléter sur le compte de taxes des citoyens.»

Dans la prochaine année, la Ville entend également poursuivre ses démarches auprès de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) au sujet des normes de santé et de sécurité liées à l’amiante. Les élus estiment que cette règlementation qui est appliquée de façon beaucoup plus restrictive représente une «épée de Damoclès».

La question du déficit du régime de retraite des employés municipaux devrait aussi être débattue en cours d’année. Malgré un contexte budgétaire difficile, la Ville entend continuer à appuyer les projets créateurs de richesse et travailler à la concrétisation de plusieurs projets déjà annoncés ou en voie de l’être.

Les élus suivront les développements pour l’implantation d’un nouvel hôtel accompagné d’un centre des congrès, l’arrivée de la nouvelle entreprise NovX21, la réalisation du Centre historique de la mine King et l’ouverture du Domaine Option nature.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires