Les régions se sentent abandonnées par Québec

Les régions se sentent abandonnées par Québec
Paul Vachon

THETFORD. «Comment voulez-vous développer les régions quand on leur enlève leurs outils et leurs moyens de développement?», a soutenu le préfet de la MRC des Appalaches, Paul Vachon, à la suite de l’annonce de la disparition des Conférences régionales des élus (CRÉ), le mercredi 5 novembre.

Ce dernier espérait que le gouvernement du Québec change d’idée. «Nous sommes estomaqués de cette situation parce que les CRÉ étaient destinées au développement régional. Le gouvernement veut également faire le ménage dans les commissions scolaires et dans les agences de santé. La situation sera extrêmement difficile pour les régions.»

Il ajoute que les CRÉ réunissaient des personnes provenant de différents milieux. «Pour représenter notre région, il y avait entre autres des gens de la MRC, de la Ville de Disraeli et celle de Thetford Mines, ainsi que de l’entreprise Récupération Frontenac.»

M. Vachon se dit énormément préoccupé par la volonté du gouvernement du Québec de se retirer des régions. «Ce qui nous inquiète, c’est de voir des maires comme Régis Labeaume à Québec et Denis Coderre à Montréal crier victoire. Ce que je comprends, c’est que les grandes villes ont gagné et les territoires ont perdu.»

Les services de la SDE seront maintenus?

Le gouvernement du Québec accorde aux MRC des compétences en matière de développement économique local et de soutient en entrepreneuriat. Celles-ci n’auront plus l’obligation de déléguer à un centre local de développement (CLD) l’exercice de cette compétence.

Le préfet Paul Vachon a récemment indiqué qu’il souhaitait le maintien des CLD dans leur structure actuelle. «Ils ont été créés pour représenter le bras économique des MRC. Nous donnons plus de 200 000 $ à la Société de développement économique de la région de Thetford (SDE) et 320 000 $ à l’Office de tourisme. Ce sont des structures qui dépendent déjà de la MRC.»

Selon lui, la SDE est performante aujourd’hui et l’était dans le passé. «Regardez la situation de Thetford Mines avec toutes les pertes d’emplois reliées à la fin de l’industrie de l’amiante, nous avons réussi à maintenir des emplois et à créer des petites entreprises. Cela ne s’est pas fait comme par magie.»

Où est Laurent Lessard?

Des représentants de la MRC des Appalaches, de la SDE, de la Commission scolaire des Appalaches et du CSSS de la région de Thetford rencontreront le député-ministre Laurent Lessard, ce lundi.

«Nous avons l’intention de l’interpeller pour qu’il défende la région. Que l’on abolisse des structures et que l’on veuille faire des économies, je veux bien le croire, mais il est notre député et il doit défendre notre région et c’est que nous allons lui demander. Nous lui poserons des questions», a mentionné M. Vachon qui est toutefois conscient que Laurent Lessard est membre du gouvernement et qu’il doit avoir une solidarité ministérielle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires