«Je suis extrêmement satisfait de l’équipe»

Photo de Claudia Fortier
Par Claudia Fortier

FOOTBALL. Les Filons du Cégep de Thetford se sont inclinés par la marque de 47 à 24 contre le Noir et Or du Collège de Valleyfield, le samedi 15 novembre, lors de la finale du Bol d’Or disputée à Saint-Jean-sur-Richelieu. Il s’agissait toutefois d’un moment historique pour l’organisation thetfordoise, alors qu’elle faisait sa première présence à ce championnat depuis ses débuts en 2004.

Les Filons avaient pourtant commencé le match en force avec 17 points au premier quart, contre 7 pour Valleyfield. Ces derniers sont toutefois revenus avec 17 points au deuxième quart, contre 7 pour les Filons, de sorte que le pointage était de 24 à 24 à la demie. En deuxième moitié de match, le Noir et Or a toutefois marqué 23 points sans réplique pour mettre la main sur le Bol d’Or.

Pour l’entraîneur-chef des Filons, Diego Ratelle, la baisse de régime en deuxième partie de match est principalement due au stress. «Nous avons commencé très fort. Stratégiquement, nous avions prévu ce que l’autre équipe allait faire et c’est exactement ce qui s’est passé. Par la suite, nous avons essayé d’en faire un petit peu trop et ça nous a menés à des erreurs directes qui nous ont coûté le match. Je ne crois pas qu’on s’est assis sur nos lauriers. Les jeunes ont tout donné et ils ont bien respecté le plan de match, mais le stress et la fébrilité nous ont nui à la fin.»

L’équipe adverse, le Noir et Or de Valleyfield, était également très expérimenté alors qu’elle en était à son troisième Bol d’Or d’affilés, ayant remporté la finale lors des deux années précédentes. «Ils avaient une trentaine de joueurs qui avaient l’expérience du championnat. Nous avons prouvé que nous pouvions jouer contre eux. Nous ne pouvions cependant pas nous permettre de faire des erreurs pour espérer gagner», a soutenu l’entraîneur-chef.

Ce dernier croit qu’au troisième quart, le match aurait pu très bien tourné du côté des Thetfordois. En effet, un sifflet trop rapide de l’arbitre a empêché les Filons de reprendre le ballon sur une échappée, le Noir et Or est ensuite allé marquer. «Nous aurions pu facilement marquer sur ce jeu tout en reprenant le «momentum», mais ça ne s’est pas passé ainsi. Nous avons aussi été victimes de quelques coups salauds. Nous avons perdu des joueurs clés sur les unités spéciales. Les gars n’ont toutefois jamais lâché.»

Boissou se distingue

En attaque, le quart-arrière des Filons, Antoine Marcoux, a réussi 10 de ses 22 passes pour des gains de 107 verges. Il a aussi porté le ballon trois fois pour des gains de 14 verges. Le joueur offensif de l’année dans le circuit, le porteur de ballon des Filons Asnnel Robo, a quant à lui effectué 22 courses pour 93 verges de gains. Kevin Kaya a effectué cinq attrapés pour un total de 81 verges. Les gains totaux de l’offensive thetfordoise ont été de 198 verges. Valleyfield ont quant à eux obtenu 387 verges.

En défensive, Pierre Boissou s’est signalé en réussissant six plaqués en solo et deux autres assistés, en plus de réussir un placement sur les unités spéciales. Arnaud Dandin a quant à lui réussi cinq plaqués.

Malgré le résultat final, l’entraîneur-chef qui en était, comme son équipe, à son premier Bol d’Or, a adoré son expérience. «Cétait une semaine magique, mais très mouvementée. Nous avons fait connaître notre équipe et le Cégep de Thetford.»

Un futur intéressant

Même si les objectifs de l’équipe étaient élevés, Diego Ratelle avoue que l’organisation ne pensait pas se rendre jusqu’au Bol d’Or. «Nous voulions au moins une demi-finale comme l’an dernier. Cependant, après quelques semaines, le personnel d’entraîneurs a vu que les recrues progressaient beaucoup. Nous nous sommes dit que nous avions une chance si nous continuions de cette manière.»

Par ailleurs, lorsque l’entraîneur s’est entretenu avec le COURRIER FRONTENAC, lundi matin, il était déjà de retour au boulot, en route vers une école secondaire de la région de Québec afin d’aller y recruter de nouveaux joueurs pour la saison prochaine. D’ailleurs, Diego Ratelle se dit très optimiste pour la saison 2015, alors que plusieurs vétérans seront de retour, dont le quart-arrière Antoine Marcoux.

«Depuis le départ, nous savions que notre grosse année était l’année prochaine parce que nous avions 35 recrues cette année. Nous perdons quelques joueurs importants, mais nous sommes très confiants pour l’an prochain. Nous aurons besoin de quelques recrues pour boucher des lacunes dans l’alignement. Avec nos succès, on se rend compte que c’est plus facile de convaincre des joueurs de venir à Thetford. Nous avons eu droit à une belle visibilité cette année», a-t-il affirmé.

Un standard à maintenir

De son côté, le directeur général du Cégep de Thetford, Robert Rousseau, était bien fier de la saison de l’équipe. «Une défaite au Bol d’Or ne viendra pas effacer la progression effectuée. Je me refuse à qualifier la saison d’exceptionnelle parce que c’est maintenant rendu notre standard. Nous croyons que nous pouvons maintenir cette excellence, retourner au Bol d’Or et cette fois-ci, le gagner.»

Il a également voulu souligner le soutien des partisans de l’équipe. D’ailleurs, près de 300 spectateurs de la région s’étaient déplacés à Saint-Jean-sur-Richelieu pour la finale.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des