Rien n’est impossible pour Valérie Gilbert

Rien n’est impossible pour Valérie Gilbert
Valérie Gilbert dernièrement s’est mérité le Prix Desjardins accompagné d’une bourse de 1000 $ à l’Expo-Concours de la Ville de La Prairie dans la catégorie «Forme d’expression innovatrice» avec son œuvre «Autoportrait – Bassin» réalisée en 2012 lors de sa dernière année en à l’Université Concordia.

THETFORD. L’artiste peintre Valérie Gilbert a récemment débuté une maîtrise dans l’une des plus prestigieuses écoles d’art aux États-Unis, la New York Academy of Art. Un exploit remarquable pour la jeune femme originaire de Thetford Mines.

Elle affirme avoir choisi cette école pour la rigueur académique des cours qui y sont dispensés, ainsi que pour leur ouverture au discours contemporain. «C’est une école très exigeante et c’est ce que j’aime. J’adore apprendre, j’aime qu’on m’en demande et me surpasser. On peut se spécialiser, soit dans le portrait ou le paysage, et soit dans la peinture ou la sculpture.»

Elle apprécie également l’aspect très personnalisé de l’enseignement qui y est offert. «Dans cette école privée qui n’accepte que 80 nouveaux élèves par année, il y a peu d’élèves par groupe. Les professeurs étant eux même des artistes de haut niveau, ils ne dispensent pas des cours d’une heure ou deux par semaine, mais plutôt des cours d’une journée dans laquelle ils suivent chacun des élèves particulièrement en leur prodiguant de précieux conseils. Il faut dire aussi que régulièrement des personnalités de différents milieux viennent faire des exposés pour enrichir la pensée sur différents enjeux, ou encore des artistes de renommée internationale provenant de différents pays viennent y donner des démonstrations en réalisant ainsi devant nous une œuvre.»

En 2012, Valérie a beaucoup fait parler d’elle avec 12 expositions en 12 mois, en plus de nombreux prix qui lui ont été remis. Elle a aussi terminé son baccalauréat à l’Université Concordia à Montréal avec une spécialisation en peinture de techniques anciennes. En 2013, elle a pris une année sabbatique bien méritée avant de s’attaquer à sa demande d’entrée à la New York Academy of Art.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des