Philippe Bond, le «chum d’à côté»

Philippe Bond, le «chum d’à côté»
Philippe Bond était de passage à la salle Dussault vendredi soir dernier.

C’est un Philippe Bond en pleine possession de ses moyens que les gens présents à la salle Dussault ont eu le plaisir d’apprécier vendredi soir. Véritable bête de scène, il y est allé d’anecdotes plus savoureuses les unes que les autres au sujet de sa vie depuis son premier «one man show».

L’humoriste est clairement un raconteur né. Son charisme et son aisance sur scène étaient assez visibles. Plusieurs auront pu se reconnaître dans ses histoires de famille et d’amis. Philippe Bond est le «chum d’à côté», celui que tout le monde connait.

Dans son deuxième spectacle solo intitulé tout simplement «Philippe Bond 2», il aborde les sujets de son premier emploi dans un restaurant St-Hubert, de ses premiers pas comme humoriste à l’école de l’humour et dans les bars, de sa «jobine» dans la construction, du mariage de son ami à Cuba et bien plus encore. Il ose même y aller d’une histoire de matière fécale!

Enfin, il a également raconté une anecdote s’étant produite lors de son dernier passage à Thetford Mines en 2012 où une spectatrice qui s’était endormie lui avait par la suite avoué préférer… Marc Hervieux!

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des