Alexandre Poulin conquiert Thetford Mines

L’auteur-compositeur-interprète originaire de Sherbrooke, Alexandre Poulin, était de passage à la salle Promutuel du Cégep de Thetford, le jeudi 22 janvier. Armé de sa guitare et de son harmonica, il a offert un spectacle tout en simplicité que les gens réunis ont semblé fort apprécier.

L’artiste a interprété quelques chansons de son plus récent album, «Le mouvement des marées», et quelques succès de ses albums précédents, soit les titres «Entre chien et loup», «San Francisco», «Fernand» et «L’écrivain». Pour l’occasion, il était accompagné de son ami, le multi-instrumentiste Mathieu Perreault. Il a révélé à la foule réunie être heureux de se retrouver à Thetford Mines en raison de ses racines dans la région, sa mère étant originaire de Saint-Joseph-de-Coleraine.

En plus d’offrir des textes riches par sa musique, Alexandre Poulin apprécie également raconter des histoires, de toutes sortes, certaines vécues par lui ou d’autres pas. Comme celle de son passage en France où il s’est lié d’amitié avec des Congolais dans une cour devant son appartement, une histoire qui a été à l’origine de la chanson «Diamant noir». Ses histoires font autant rire que réfléchir, en plus d’émouvoir.  

En terminant, la révélation de l’année au gala de l’ADISQ en 2009 a remercié son public de s’être déplacé, un soir de semaine, pour voir et écouter de la culture en direct au lieu de le faire devant son écran 52 pouces. Ce sont ensuite des applaudissements bien nourris que lui a retournés la foule remplie de gens de 7 à 77 ans.

Étienne Labbé en première partie

C’est l’artiste thetfordois Étienne Labbé qui assurait la première partie lors de cette soirée. Le gagnant des finales locale et régionale de Cégep en spectacle l’an dernier a présenté quelques-unes de ses chansons plus loufoques les unes que les autres accompagné d’un guitariste et d’un bassiste. 

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des