Un ancien veut relancer Woodstock en Beauce

Un ancien veut relancer Woodstock en Beauce

SAINT-ÉPHREM-DE-BEAUCE. Bien que la pétition initiée par une «fan» de Woodstock en Beauce réclamant le retour de l’événement l’été prochain ait permis de recueillir un peu plus de 4350 signatures, le mythique festival ne devrait pas renaître, quoi qu’en pense un des anciens organisateurs, Jasmin Tremblay.

Selon ce dernier, qui a travaillé six ans pour l’organisation dans de nombreux domaines en tant que webmestre au début, sur le comité de la programmation et directeur général de l’événement, s’il y a plus de personnes qui signent la pétition, les organisateurs n’auront pas le choix de suivre. «Si la pétition se montre favorable et que les conditions sont gagnantes, il (le propriétaire André Gagné) va embarquer», explique M. Tremblay.

Confronté au texte publié dans le journal Le Soleil, le 2 février, où M. Gagné, rejoint au Mali, indiquait que «La page est pas mal tournée» et que lui et Michel Plante n’allaient pas relancer l’événement, M. Tremblay a préféré ne pas répondre à ce commentaire et il va tenter de rejoindre M. Gagné pour en savoir plus.

Cet ancien de Woodstock en Beauce n’a pas d’autre indice à donner sur la survie de l’événement. Même s’il a donné son appui à l’instigatrice de la pétition, une personne mineure demandant que son nom ne soit pas dévoilé, aucun comité organisateur n’a été formé à ce jour, indique M. Tremblay, même s’il croit que plusieurs anciens travailleurs de Woodstock en Beauce pourraient revenir.

Un texte d’Andréanne Huot, L’Éclaireur Progrès

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des