Compteurs intelligents : Coleraine réclame une suspension du processus

Compteurs intelligents : Coleraine réclame une suspension du processus
La municipalité de Saint-Joseph-de-Coleraine aimerait que le gouvernement réponde aux inquiétudes liées à l'installation des compteurs intelligents. 

Le conseil municipal de Saint-Joseph-de-Coleraine a récemment adopté une résolution demandant un moratoire sur l’installation des compteurs intelligents nouvelle génération sur son territoire.

En effet, la Municipalité a entendu les représentations des citoyens et convenu que cette décision était la plus appropriée dans les circonstances. Selon le maire Gilles Gosselin, le conseil s’est également informé sur ce sujet. «Nous avons pris cette décision à la suite de ce qu’on a vu dans les médias. Il y a toutes sortes d’articles mentionnant qu’il peut avoir quelques dangers reliés à ça. Dans certains cas, il y a eu des factures salées pour surconsommation d’électricité», a-t-il précisé ajoutant que les soucis pour la santé font aussi partie des raisons.

«Nous demandons donc à la Régie de l’énergie de suspendre le processus jusqu’à ce qu’il y ait des réponses concrètes à toutes les inquiétudes. Après avoir consulté de la documentation, je m’aperçois qu’il subsiste des questions quant au fonctionnement des compteurs intelligents», a ajouté le maire Gosselin.

En plus des raisons déjà mentionnées, dans la résolution du conseil municipal, il est aussi question d’atteinte à la liberté de choix des citoyens, de dépense injustifiée pour un compteur ayant une durée de vie moindre que l’ancien, des radiations électromagnétiques qui seraient plus à risques que celles d’un cellulaire et qui sont potentiellement cancérigènes selon l’Organisation mondiale de la santé, ainsi que du court délai dans lequel les citoyens ont eu pour se prévaloir de la demande de retrait.

Comme dans quelques autres municipalités de la région, les résidents Saint-Joseph-de-Coleraine ont reçu l’avis d’installation de la part d’Hydro-Québec en décembre dernier. Les propriétaires de résidences avaient d’ailleurs 30 jours pour se manifester afin de faire une demande de retrait.

Thetford Mines ne suivra pas le même chemin

Pour ce qui est de la Ville de Thetford Mines, dont les résidents ont également reçu leur avis de la part d’Hydro-Québec, le maire Marc-Alexandre Brousseau a mentionné qu’elle a eu quelques échos de la part de citoyens qui s’inquiétaient, mais elle ne s’immiscera pas dans le processus.

«Étant donné que les gens ont une option de retrait et que déjà la Régie de l’énergie, Hydro-Québec et l’organisme de réglementation des normes pour le Canada ont tous statué que c’était correct, nous avons convenu de ne pas intervenir. Ce n’est pas de compétence municipale et nous n’avons définitivement pas plus de compétence pour analyser la question que ces organismes», a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires