Un joueur de l’Académie de basketball accusé de fraude

Un joueur de l’Académie de basketball accusé de fraude
Moïse Ekamba doit répondre à plusieurs des accusations pour de multiples fraudes.

THETFORD. L’un des meilleurs joueurs de l’équipe junior de l’Académie de basketball, Moïse Ekamba, doit faire face à la justice pour de multiples fraudes survenues sur le territoire. Il est suspendu du programme depuis sa mise en accusation.

L’athlète de 18 ans originaire de Longueuil s’est livré lui-même à la Sûreté municipale mardi après-midi. Il aurait utilisé des cartes de crédit volées dans plusieurs commerces de Thetford Mines pour des achats estimés à plusieurs milliers de dollars.

Les faits reprochés à l’individu se seraient produits entre le 22 janvier et le 5 février dernier. Une perquisition effectuée à son logement de la rue Notre-Dame Est a toutefois permis la saisie de plusieurs objets obtenus frauduleusement. Moïse Ekamba a été libéré et devra se présenter au palais de justice de Thetford Mines, le 27 mars prochain, pour la suite des procédures.

D’ici là, l’accusé doit notamment respecter un couvre-feu et se présenter au poste de la Sûreté municipale tous les jeudis. Il ne pourra se trouver dans les commerces qu’il a visités et communiquer de quelque façon que ce soit avec ses présumées victimes.

L’entraîneur réagit

Les dirigeants de l’Académie de basketball ont décidé de retirer Moïse Ekamba de l’équipe junior en raison de la gravité des accusations. Il n’a donc plus accès aux entraînements et ne pourra plus voyager avec l’équipe.

 

 

 

 

 

«C’est très décevant parce que nous avons joué deux ans au Saguenay et nous n’avons jamais eu ce genre de situation. C’est très déplorable parce que ce sont des jeunes à qui nous voulons donner une chance de recommencer à neuf et de sortir de leur environnement pour qu’ils se concentrent sur leurs études et leur sport», a mentionné l’entraîneur Igor Rwigema au COURRIER FRONTENAC.

Ce dernier croit que cette situation servira d’exemple aux autres membres de l’équipe. «Le milieu est tellement petit et une erreur comme ça peut être fatale en ce qui a trait au programme. Nous sommes en train d’éliminer ceux qui ne sont pas là pour les bonnes raisons», a-t-il poursuivi.

Les accusations déposées contre Moïse Ekamba ruinent ses chances de poursuivre dans le basketball. «Notre calendrier nous oblige à voyager beaucoup aux États-Unis. C’est sûr que cela lui met un frein. C’est un très bon athlète, mais il fallait qu’il comprenne. En espérant que ça peut lui servir de leçon et le forcer à changer», a conclu M. Rwigema.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des