De grandes ambitions pour son créateur

ADSTOCK. La Station récréotouristique du Mont Adstock a été l’hôte d’un événement hors du commun, le dimanche 22 mars, soit une compétition de 3-skis. Cette initiative mise de l’avant par le coloré Marto Napoli a attiré un peu plus de 180 participants.

Le promoteur et animateur d’une station de radio de Québec s’est d’ailleurs réjoui de la réponse du public, malgré une température loin d’être idéale. «C’est au-delà de mes espérances. Lors de notre passage à Vallée-Jonction en février, et avec des conditions parfaites, nous avons eu 300 participants. Je visais également ce nombre à Adstock, mais les conditions étaient beaucoup plus difficiles. On se croyait en Alaska», a lancé Marto à la blague.

Ce premier Grand Prix de 3-skis au Mont Adstock a rassemblé jeunes et moins jeunes provenant d’un peu partout. Certains étaient originaires de la région, mais également de la Beauce, de Saint-Jean-sur-le-Richelieu et de Nicolet. «Nous avons eu beaucoup d’enfants dans la catégorie des 5 à 9 ans et j’ai adoré voir ça. J’aime organiser des activités familiales où tu peux t’amuser avec ta progéniture. C’est ça qui est le fun et tout le monde a bien répondu», a-t-il ajouté. Notons qu’il y avait également une classe pour les 10 à 18 ans et une classe Open pour les plus téméraires.

Un événement unique

L’idée de présenter une course de 3-skis dans une montagne, Marto Napoli l’a eue un peu avant Noël en parlant avec des amis de la possibilité d’organiser différents projets. «Ça se fait en Norvège et en France. En Amérique du Nord, ça n’existe pas. J’ai donc approché les gens du Club Ski Beauce à Vallée-Jonction et ils m’ont dit oui. Ensuite, ceux du Mont Adstock se sont montrés intéressés. En 2016, nous serons également présents au Centre de glisse Myrand à Ste-Foy. Le Mont Gleason m’a aussi contacté. C’est décollé! C’est un nouveau sport», a lancé Marto Napoli le sourire aux lèvres.

L’an prochain, ce dernier souhaite présenter dix étapes dans le cadre de son Grand Prix de 3-skis. Pour lui, il est clair que le Mont Adstock demeurera au sein du parcours. «Imaginez une journée de printemps avec un petit 2 degrés à l’extérieur. Il pourrait y avoir 400 participants et des milliers de spectateurs. Il y a un gros potentiel ici», a déclaré le promoteur.

Passionné de sensations fortes

Michel Labbé de Saint-Séverin-de-Beauce est au nombre des courageux qui ont bravé le froid dimanche afin de participer au Grand Prix de 3-skis au Mont Adstock. Il était également présent à Vallée-Jonction quelques semaines plus tôt. Ce dernier dit avoir adoré son expérience. «C’était une piste rapide et bien entretenue avec de beaux sauts et des bosses. L’organisation a très bien réussi son coup. Le seul point négatif selon plusieurs est le fait que l’on doit monter la piste à pied. C’est sûr qu’il reste quelques points à améliorer, mais c’est un début», a-t-il indiqué au COURRIER FRONTENAC.

L’homme de 37 ans, qui était de passage dans la région avec sa petite famille, a toujours été attiré par ce genre d’événement. «Je suis un ancien coureur de motocross, donc je viens chercher un peu d’adrénaline et j’adore les courses de toutes sortes. Aussi, je peux faire participer mes filles, donc, c’est une activité familiale en même temps», a partagé M. Labbé. Le Beauceron a d’ailleurs l’intention d’être présent à toutes les étapes du circuit l’an prochain.

À lire aussi : Une vitrine exceptionnelle pour le Mont Adstock

 Un Grand prix de 3-skis au Mont Adstock

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des