Apprendre de ses erreurs pour mieux avancer

Apprendre de ses erreurs pour mieux avancer

Hugues Lebel a récemment signé une nouvelle entente d'un an et une autre année d'option avec le Cégep de Thetford.

Après une saison décevante pour les Filons hockey où ils n’auront pas pu se qualifier pour les séries dans le circuit collégial AAA, l’entraîneur-chef Hugues Lebel retire tout de même des côtés positifs de ses trois premières saisons à la barre de l’équipe et assure que le personnel a appris de ses erreurs.

«Cette année, nous nous attendions à beaucoup de choses étant donné que nous en étions à notre troisième saison et que nous comptions sur le retour de plusieurs vétérans, en plus de nouvelles signatures de qualité», explique l’entraîneur qui vient tout juste de signer une nouvelle entente de deux ans, incluant une année d’option, avec le club.

Malgré de nouvelles signatures qui semblaient prometteuses, les Filons n’ont finalement pas pu compter sur ces joueurs ayant décidé de s’aligner pour une autre équipe. «Parmi tous ceux que nous avons signés, il n’y en a aucun qui s’est présenté, et ce pour toutes sortes de raisons. L’un d’eux a notamment été invité dans un camp de la Ligue junior majeur du Québec et a fait l’équipe. Deux ou trois autres ont décidé qu’ils n’aimaient pas les études, donc ils se sont tournés vers le junior AAA. Nous nous sommes donc retrouvés avec des pertes de joueurs de qualité dès le début», déplore Hugues Lebel.

Ce dernier s’est dit toutefois fier de la tenue de son équipe cette saison, même si elle n’a réussi à remporter que cinq victoires en incluant le tournoi de Ste-Foy. «Nous avions un très beau groupe de jeunes. Ils sont quand même restés motivés. Sur 25 défaites, il y en a 16 qui étaient par deux buts ou moins, donc nous sommes restés compétitifs tout au long de ces semaines. J’étais même surpris que les jeunes restent aussi motivés. Parfois, c’est vraiment un manque de talent qui a fait une grosse différence. Je n’ai toutefois rien à reprocher aux joueurs, ils ont donné tout ce qu’ils pouvaient», dit-il.

Selon M. Lebel, l’esprit d’équipe est d’ailleurs toujours resté au beau fixe et c’est notamment ce qui est ressorti du bilan final.

Recrutement

Le processus de recrutement pour la prochaine saison a été entamé très tôt afin d’attirer les meilleurs au Cégep de Thetford et de ne pas répéter les erreurs de l’année précédente.

«Cette année, nous sommes aussi plus allés vers la Ligue juvénile D1 plutôt que vers le midget AAA. Le D1 est associé avec le Réseau du sport étudiant comme le Cégep. Nous en avons signé 17 au total et je m’attends à voir entre 12 et 15 de ces joueurs se présenter au camp cet été. Nous sommes allés chercher des joueurs qui sont dominants dans la Ligue juvénile», soutient Hugues Lebel.

Et quel type d’équipe s’attend-il à avoir avec toutes ces nouvelles têtes? «Nous voulons avoir un style de jeu agressif, mais ce n’est pas une ligue basée sur l’intimidation. Ce qui représente la ligue c’est la vitesse. Les meilleures équipes ont des joueurs avec beaucoup de talent individuel et de la vitesse, donc c’est le type d’athlète que nous avons tenté d’attirer.»

Par ailleurs, l’équipe a vu le parcours de neuf de ses vétérans se terminer dans le circuit collégial AAA. «Pour l’instant, nous avons confirmé quelques postes et certains ont signifié qu’ils ne revenaient pas. Entre trois et sept joueurs devraient être de retour la saison prochaine», signale l’entraîneur.

Un circuit en progression

Après trois saisons dans la Ligue collégiale AAA, Hugues Lebel est bien en mesure d’évaluer les progrès de ce circuit. «De la première année à aujourd’hui, je vois déjà une nette différence. Il y a beaucoup de joueurs qui avant tournaient le dos au collégial pour aller junior AAA. Avec l’encadrement académique que nous avons, nous sommes plus attirants pour plusieurs. Le recrutement est aussi plus agressif», explique l’entraîneur des Filons.

Il n’hésite d’ailleurs pas à affirmer que l’an un de son équipe a été plus difficile en raison de la qualité surprenante du circuit. M. Lebel est aussi fier d’avoir mené l’équipe à une participation en séries à sa deuxième saison. Les attentes auront toutefois été déçues avec des résultats plus mitigés en 2014-15.

Pour la prochaine saison, les Filons ne se sont pas imposés d’objectif précis à part faire les séries. «Nous voulons que l’équipe se présente tous les soirs. Ce sera plus difficile parfois avec 15 recrues, mais nous sommes quand même confiants avec les joueurs que nous avons signés», de conclure Hugues Lebel.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des